Aller au contenu principal

L’actrice Shirine Boutella victime d’une campagne de haine pour... un baiser

Un hashtag « Shirine Boutella ne représente pas la femme algérienne » a été lancé par des internautes contre la jeune comédienne, star montante en France
Shirine Boutella en compagnie du rappeur et acteur Tayc dans une scène de la minisérie Christmas Flow (capture d’écran)
Shirine Boutella en compagnie du rappeur et acteur Tayc dans une scène de la minisérie Christmas Flow (capture d’écran)
Par

Shirine Boutella, actrice franco-algérienne de 31 ans, fait face à une campagne haineuse sur les réseaux sociaux pour un baiser à l’écran.

La jeune comédienne, également connue comme influenceuse, très remarquée dans la série à succès de Netflix Lupin, aux côtés d’Omar Sy, partage la vedette d’une nouvelle minisérie sur la même plateforme, Christmas Flow, avec le rappeur-auteur-compositeur Tayc, en streaming depuis le 17 novembre.

Jusque-là, tout va bien. La minisérie, réalisée par Nadège Loiseau, très engagée dans la promotion de l’égalité homme-femme et de la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel français, semble avoir toutes les chances d’être un succès.

S’inscrivant dans la lignée des comédies américaines de Noël, Christmas Flow se veut décalée par rapport au contenu consensuel et sirupeux des productions hollywoodiennes, abordant à travers la relation improbable entre une journaliste féministe engagée (Lila, incarnée par Shirine Boutella) et un rappeur, Marcus (campé par Tayc), soupçonné de misogynie, le tout enrobé du bel esprit de Noël et des épineuses questions du genre.

Mais ce n’est pas ce qui a fait réagir certains internautes algériens, qui ont violemment attaqué l’actrice à cause d’une scène où elle échange un baiser avec son partenaire Tayc. Un hashtag « Shirine Boutella ne représente pas la femme algérienne » a été lancé en arabe.

« Arrêtez d’interdire de dire du négatif sur l’Algérie »

« Les internautes, qui se sont déchaînés sur l’actrice, l’accusent d’avoir joué un rôle ‘’osé’’. Ils lui reprochent des scènes soi-disant dénudées. Certains condamnent l’actrice pour avoir joué dans des scènes ‘’contraires aux valeurs de notre société’’. Selon eux, l’actrice a ‘’manqué de respect à l’Algérie’’. D’autres affirment que le rôle joué par l’actrice est une ‘’atteinte à la femme musulmane’’ », rapporte ObservAlgerie, un média algérien. 

Le média algérien conservateur Echourrouk a demandé à Nidhal al-Djazairi, une actrice algérienne, de commenter « l’affaire » : selon elle, ces « scènes impudiques sont complètement refusées par le peuple algérien, un public conservateur ». 

Pour rappel, Shirine Boutella a déjà été attaquée en 2020 pour avoir assumé la défense des droits des LGBTQI+. Elle avait réagi à ceux qui l’accusaient de « porter atteinte à l’image de l’Algérie » en disant : « Arrêtez d’interdire de dire du négatif sur l’Algérie ».