Aller au contenu principal

Une Miss Maroc d’origine algérienne ? La toile s’insurge

Des internautes ont appelé à retirer son titre à la nouvelle Miss Maroc, qui a dévoilé que sa grand-mère était Algérienne
Miss Maroc Kawtar Benhamila (à droite) aux côtés de l’ex-tenante du titre qui a déclaré forfait, Fatima-Zahra Khayat (Twitter)
Miss Maroc, Kawtar Benhamila (à droite), aux côtés de l’ex-tenante du titre qui a déclaré forfait, Fatima-Zahra Khayat (Twitter)
Par

L’univers glamour et paillettes des Miss au Maroc traverse une sérieuse crise, secoué par une série de rebondissements commentés sur les réseaux sociaux.

Quatre jours après son élection, début novembre, la nouvelle Miss Maroc, Fatima-Zahra Khayat, qui devait représenter son pays au concours de Miss Univers 2021 à Eilat (Israël) le 12 décembre, victime d’une foulure à la cheville lors d’une séance de sport à Paris où elle réside, a déclaré forfait.

C’est donc à sa première dauphine, Kawtar Benhamila, que sont revenus le titre de Miss Maroc 2021 et la mission de s’envoler vers Israël pour la compétition mondiale. Une lourde responsabilité puisque le royaume n’a pas participé à ce concours, organisé par une firme américaine, depuis 43 ans.

« J’ai été surprise lorsqu’on m’a appelée. Je ne comprenais pas trop ce qui se passait. Mais avec l’aide de Fatima-Zahra Khayat, j’ai repris confiance en moi et si Dieu le veut, je défendrai le Maroc avec celle qui m’a couronnée à mes côtés pour me soutenir », a déclaré la nouvelle Miss à des médias marocains.

Des origines algériennes

Dans une interview diffusée par la télévision 2M, Kawtar Benhalima, 22 ans, confie être originaire de Marrakech et licenciée en commerce après des études dans une école américaine au Maroc puis en France.   

Mais une partie bien précise de sa biographie a déclenché une vague de haine et de protestation sur les réseaux sociaux. Dès sa nomination comme remplaçante de Fatima-Zahra Khayat, des internautes ont partagé une vidéo de la compétition Miss Maroc où Kawtar Benhalima parle de ses origines… algériennes.

Sur la scène où les Miss défilent, à la question « quelle est la femme qui vous a plus inspirée et pourquoi ?  », la jeune femme a évoqué sa grand-mère, venue au Maroc durant la guerre de libération algérienne (de nombreux Algériens se sont réfugiés au Maroc et en Tunisie durant cette période, de 1954 à 1962).

« Ma grand-mère s’est installée au Maroc avec peu de moyens en compagnie de ses frères et sœurs. Elle a grandi dans une famille où elle a appris à coudre. Au fil du temps, elle a utilisé ça comme une qualité pour aider les femmes au Maroc à construire leur indépendance », a témoigné la jeune femme avec émotion.   

https://twitter.com/KenshinLeVaga/status/1459204143780974592?s=20

Le hashtag « #Kawtar n’est pas Marocaine » est vite devenu viral.

Pétition en ligne

Une pétition circule en ligne pour que lui soit retiré le titre de Miss Maroc 2021. Certains internautes ont même fait appel au ministre marocain de la Culture, Mohamed Mehdi Bensaid, afin qu’il intervienne dans l’affaire.

https://twitter.com/LalakoumM/status/1459888141976936449?s=20

« Le sang de certains internautes, chauffé à blanc par l’escalade que le régime algérien alimente contre le Maroc, n’a fait qu’un tour. Comment ? Une Algérienne aurait prétendument enseigné l’art du caftan, cet habit traditionnel marocain, aux Marocaines ? Comment ? Une Algérienne aurait libéré les femmes marocaines ? Et puis quoi encore, une Algérienne Miss Maroc ! Pas question ! », ironise le site d’information marocain Le360.

Le même média observe : « En définitive, et c’est là le plus malheureux dans cette histoire, comment peut-on prétendre en tant que Marocains, nous qui sommes le fruit d’un métissage vieux de douze siècles, à une pseudo identité maroco-marocaine ? »