Aller au contenu principal

L’Arabie saoudite changera-t-elle son drapeau ?

Une polémique a enflammé les réseaux sociaux dans le royaume du Golfe après l’amendement d’une loi fixant les règles de l’utilisation du drapeau saoudien
Une nouvelle loi a été votée en Arabie saoudite concernant le drapeau et l’hymne national du royaume (AFP/Jack Guez)
Une nouvelle loi a été votée en Arabie saoudite concernant le drapeau et l’hymne national du royaume (AFP/Jack Guez)
Par

Le Conseil de la Choura saoudien, organe consultatif, a adopté à l’unanimité, lundi, un projet de loi concernant le drapeau du royaume d’Arabie saoudite et son hymne national.

D’après le journal saoudien Sabaq, « l’idée de modifier la loi sur le drapeau [national] qui date de 50 ans correspond à l’accompagnement de l’immense dynamique que connaît le royaume en matière de révision et de développement de plusieurs lois dans le cadre de l’encouragement des initiatives [du programme] Vision 2030 du royaume ».

Le nouveau texte fixe les caractéristiques du drapeau et énumère les peines en cas de détérioration ou d’atteinte à ce symbole, il fixe aussi officiellement l’hymne national saoudien, qui existe depuis 1984.

« Enlever l’épée de notre drapeau »

Cette annonce a fait croire à beaucoup d’internautes que le royaume saoudien s’apprêtait à changer son drapeau, composé de la chahada (profession de foi) musulmane – il ne peut pour cette raison jamais être mis en berne – avec, au-dessous, une épée, symbolisant la justice et évoquant la conquête et l’unification du pays par  le fondateur de l’Arabie saoudite Abdelaziz ben Abderrahmane al-Saoud. Le tout en blanc sur un fond vert.

https://twitter.com/safaa1312304/status/1488422735059501056?s=20&t=sgeFlLzNyKHmodbWUmEoOQ

Cet emballement sur les réseaux sociaux serait provoqué par une polémique qui a éclaté sur Twitter, le 27 janvier, quand le journaliste et auteur saoudien Fahd Amer al-Ahmadi a twitté (le tweet a été effacé depuis) : « Je propose d’enlever l’épée de notre drapeau parce que, premièrement, cela ne correspond plus à notre époque moderne ; deuxièmement, il contredit la parole divine ‘’il n’y a point de contrainte dans la religion’’ ; et troisièmement, afin de nier les allégations de violences et de meurtres qu’on colle à notre religion. »

Traduction : « Je suis d’accord [avec Fahd Amer al-Ahmadi]. Le drapeau serait plus beau si on remplaçait l’épée par un palmier. Le palmier est un des symboles de la péninsule Arabique, c’est le symbole du bien, de la sécurité et de la stabilité. »

Ce tweet a provoqué de nombreuses réactions, notamment celle du prince Sattam ben Khalid al-Saoud (qui depuis a fermé son compte Twitter après le scandale lié à sa campagne de haine contre une journaliste d’Al Jazeera).

« L’épée est le symbole de la force et de la justice, il fait partie intégrante de notre histoire », a twitté Sattam ben Khaled al-Saoud, ajoutant, en s’adressant à Fahd Amer al-Ahmadi : « Selon ce même principe, il faudrait qu’on change nos noms, notre histoire et le symbole de notre État pour ne pas être accusés de violence comme tu le prétends ».

Traduction : « Pourquoi un drapeau devrait-il être moderne ? Quel serait le plus adéquat alors pour l’époque moderne ? Quel lien avec le verset [cité par Fahd Amer al-Ahmadi] ? Est-ce que les accusations de violences d’un média suffisent comme argument pour changer le drapeau de notre État ? Et en cas de changement du drapeau, cela reviendrait à reconnaître qu’il symbolisait la violence et le meurtre. »

Traduction : « Le drapeau saoudien est le meilleur drapeau de la planète parce qu’il porte la parole de l’unicité divine qui rassemble le bien, la justice, l’amour et la paix. »

Mais d’autres internautes saoudiens ont soutenu l’idée du changement des couleurs nationales.

Traduction : « C’est la meilleure des décisions parce que notre drapeau ressemblait au triste drapeau de Daech [le groupe État islamique dont le drapeau comporte la chahada en blanc sur fond noir]. Le mieux, c’est de mettre la carte de l’Arabie saoudite sur le drapeau. »

Ces polémiques ont poussé l’Instance de lutte contre les rumeurs, un organisme indépendant d’après son site web, à réagir pour clarifier la situation :

Traduction : « L’information est fausse. L’amendement de la loi ne touche ni la forme ni le contenu du drapeau, ni encore l’hymne national. Il s’agit d’actualiser les règles et le protocole liés au drapeau et à l’hymne national. »