Aller au contenu principal

Le come-back de Sherihan, star des soirées du Ramadan

L’ex-vedette égyptienne des séries du Ramadan signe un retour à succès, réveillant les nostalgies des admirateurs à travers le monde arabe
L’apparition de Sherihan, après vingt ans d’absence de l’écran, a été salué par son large public (capture d’écran)
L’apparition de Sherihan, après vingt ans d’absence de l’écran, a été salué par son large public (capture d’écran)
Par

Après quasiment deux décennies d’absence, l’icône égyptienne de l’écran ramadanesque signe un grand retour. Les téléspectateurs du monde arabe, de l’Irak au Maroc, se souviennent de Sherihan, la star égyptienne de Fawazir Ramadane (les devinettes du Ramadan) et de la série phare des soirées du Ramadan entre la fin des années 1980 et le début des années 1990 revisitant les contes des Mille et Une Nuits.

L’actrice Sherihan, de son vrai nom Sherihan Ahmed Abdelfattah al-Chalqati, 56 ans, a fait son apparition dans une publicité pour un opérateur téléphonique égyptien au début du Ramadan, reprenant les chorégraphies et musiques qui ont fait sa notoriété passée, portant des costumes d’une rare beauté, dont deux ont nécessités mille heures de travail au styliste libanais Zoheir Morad.

Le clip d’environ quatre minutes s’ouvre d’ailleurs sur la musique de la série des Mille et Une Nuits qu’elle animera entre 1985 et 1988, avant de nous embarquer dans un Caire nocturne et vintage pour un show mêlant comédie musicale et passages plus mélancoliques.

Dans l’une des scènes du clip, qui surfe sur l’idée de la renaissance de soi, l’on aperçoit Sherihan dans une salle d’opération après un accident de la route, une manière de rappeler comment elle s’en est sortie en 1989 après un drame similaire.

Sherihan sur son lit d’hôpital en 1989 après son accident de la route

Le réalisateur du clip, Mohamed Shaker Khodhir, a déclaré aux médias que Sherihan était particulièrement émue dans ces passages qui convoquaient des moments difficiles de sa vie.

Scène du spot publicitaire reconstituant l’accident de voiture de la star en 1989

« Qui mieux que Sherihan peut nous apprendre qu’on peut persévérer malgré les difficultés », a expliqué le réalisateur.

La veille de la diffusion de cette publicité-spectacle, Sherihan a remercié sur sa page Facebook son public pour son soutien au cours des dernières années et des épreuves traversées.

« Tout simplement, Sherihan nous raconte ce qu’elle a traversé et affirme qu’elle continue de rêver et de vivre, elle nous demande de ne pas abandonner notre parcours quel que soit les obstacles », poursuit Mohamed Shaker Khodhir.

Dans les coulisses du tournage

En fait, l’absence de Sherihan durant près de vingt ans est liée à ce drame, mais aussi à son combat contre un cancer avant de reprendre peu à peu sa carrière en 2002 avec le tournage d’un long métrage, L’Amour et le sang, aux côtés d’une autre grande figure de l’écran, Youcef Chaabane, décédé du COVID-19 en février dernier.

La réapparition du « papillon » Sherihan, comme la surnomment ses fans et les médias, a été largement saluée par les réseaux sociaux.

Traduction : « Sherihan est la plus grande preuve que seule l’âme perdure ; à 56 ans, elle tourne une publicité avec l’esprit d’une jeune de 20 ans. »