Aller au contenu principal

Égypte : un nouveau projet de méga mosquée divise l’opinion

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont salué mais également condamné le projet de construction d’une mosquée qui pourrait être la plus grande du monde selon le gouvernement
La mosquée devrait être l’une des plus grandes du monde, selon le porte-parole de la présidence égyptienne (capture d’écran/Facebook)
La mosquée devrait être l’une des plus grandes du monde, selon le porte-parole de la présidence égyptienne (capture d’écran/Facebook)

L’annonce par l’Égypte d’un projet de construction d’une mosquée qui pourrait être la plus grande du monde divise les réseaux sociaux.

Bassam Rady, porte-parole de la présidence égyptienne, a annoncé ce nouveau projet sur Facebook.

Traduction : « La mosquée d’Égypte dans la nouvelle capitale administrative, l’une des plus grandes mosquées du monde, avec une capacité de 107 000 fidèles. Son minaret atteindra une hauteur de 140 mètres. Elle comprendra plusieurs salles immenses pour les célébrations et événements ainsi que des espaces réservés à la récitation du Coran pour les hommes, les femmes et les enfants. Elle disposera également d’un espace de stationnement et d’un parking à étages pouvant accueillir 3 000 voitures. »

Sur internet, nombreux sont ceux qui ont dénoncé un gaspillage de l’argent public, alors que les hôpitaux égyptiens sont débordés suite à la montée en flèche des cas de COVID-19

Si certains voient dans ce projet un grand succès pour l’Égypte, de nombreux internautes ont dénoncé la détérioration des conditions sociales dans le pays et soutenu que cette question devait être prioritaire par rapport à de tels projets. 

Haytham Abokhalil, activiste des droits de l’homme et journaliste, a condamné le projet sur Twitter.

Traduction : « Une nouvelle mosquée dans la capitale administrative, pour un coût de 750 millions de livres [environ 40 millions d’euros]. Différent de la mosquée Al-Fattah al-Alim qui a coûté des centaines de millions et qui peut accueillir 17 000 fidèles […] C’est de la folie dans un pays qui n’a pas de lits pour les patients atteints de coronavirus, où des gens meurent à cause de lignes ferroviaires inadaptées, et dont les lampadaires ne fonctionnent pas sous la pluie. » 

Le mois dernier, de nombreux internautes ont également condamné d’autres projets de plusieurs millions de dollars récemment annoncés, notamment le monument Cairo Eye, un projet de grande roue chiffré à 32 millions de dollars, ainsi qu’une ligne ferroviaire estimée à 23 milliards de dollars. 

Les nouveaux projets sont considérés comme une mauvaise utilisation des fonds publics : leurs détracteurs profitent de ces annonces pour dénoncer la situation catastrophique des hôpitaux du pays, où les conditions se sont aggravées en raison de la pandémie de coronavirus.

Traduction : « Il se passe des choses bien plus importantes, il y a des gens qui meurent dans les hôpitaux, à qui on n’accorde aucune attention et qui n’ont pas la priorité. Il y a des gens qui meurent sur des lignes de chemin de fer et pourtant, on construit une mosquée comme celle-ci. » 

Un certain nombre de reportages et de vidéos montrant la situation dans les hôpitaux d’Égypte ont été largement partagées en ligne le mois dernier : on pouvait voir des patients atteints de coronavirus être refusés dans les hôpitaux en raison d’une pénurie de bouteilles d’oxygène. 

Il a également été révélé qu’un grand nombre de médecins et d’hôpitaux manquaient d’équipements de protection individuelle et qu’une augmentation du nombre de cas pourrait pousser le système de santé du pays au bord du gouffre. 

« Vive l’Égypte ! »

Dans le même temps, nombreux sont ceux qui ont salué le projet, y voyant un symbole de la grandeur de l’Égypte. 

« C’est une architecture épatante. Que Dieu protège l’Égypte et son peuple de tout mal », a déclaré un internaute.

Traduction : « Vive l’Égypte, son président, son armée et son peuple qui loyal envers la nation. » 

Un autre utilisateur a exprimé sa fierté d’être égyptien.

« Je le dis avec toute la fierté, toute la gloire et toute la grandeur que je ressens : je suis Égyptien, j’aime l’Égypte et notre président est le lion du peuple arabe… »

Parmi les autres projets annoncés figure un nouveau bâtiment pour la Chambre des représentants, qui devrait être le plus grand du Moyen-Orient et qui pourra accueillir plus de 1 000 personnes.

Le gouvernement égyptien a investi dans une série de projets d’infrastructures de grande envergure, dont le plus important est peut-être la nouvelle capitale administrative.

Celle-ci est en cours de construction dans le désert à 45 km à l’est du Caire, où des entreprises de construction privées travaillent d’arrache-pied sous la supervision de l’armée.

Ce projet ambitieux vise à accueillir le gouvernement, un palais présidentiel, la Cour suprême et la Banque centrale, ainsi qu’un aéroport et un quartier d’affaires. 

Ce projet de 45 milliards de dollars, qui devrait être de la taille de Singapour, a suscité de nombreuses inquiétudes quant à sa faisabilité économique.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.