Aller au contenu principal

La police israélienne accusée de délit de faciès après l’arrestation de touristes émiratis

L’arrestation injustifiée de deux touristes émiratis soupçonnés d’être impliqués dans une fusillade à Tel Aviv a suscité une vague d’indignation sur internet
Cette vidéo d’un policier israélien en train d’arrêter deux touristes émiratis a fait le tour des réseaux sociaux (Twitter/@aljarmaqnet)

Une vidéo ayant fait le tour des réseaux sociaux, dans laquelle les forces israéliennes arrêtent deux touristes émiratis dans la rue après des coups de feu à Tel Aviv, a donné lieu à des accusations de délit de faciès contre Israël.

À la suite de la fusillade survenue mercredi soir dans la rue Dizengoff de Tel Aviv, des policiers israéliens ont arrêté deux ressortissants émiratis, suspectés sur la base de leur apparence physique.

Dans la foulée de cet incident qualifié de « traitement telavivien », les internautes ont fustigé la brutalité de la police israélienne à l’égard des Arabes, soulignant pour beaucoup que la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU) n’avait rien changé à la réalité sur le terrain.

Les deux touristes ont fait l’objet d’une enquête, avant d’être relâchés après que leur identité a été confirmée.

« Un citoyen émirati subissant le traitement telavivien, hier soir », a écrit un internaute en référence au délit de faciès dont les Palestiniens sont régulièrement victimes.

Traduction : « Voilà comment Israël traite les Arabes, peu importe qui ils sont. Deux touristes émiratis ont été brutalement arrêtés et humiliés par la police israélienne, qui les a soupçonnés d’être des assaillants. Espérons que ces Émiratis auront compris ce que signifie la vie sous l’occupation qu’ils légitiment. »

Certains internautes ont considéré l’incident comme une nouvelle illustration du racisme d’Israël à l’égard des Arabes : ainsi, de nombreuses voix se sont élevées en ligne pour appeler les pays du Golfe à cesser de normaliser le régime d’apartheid.

« Ils récoltent le fruit de la normalisation », a commenté une internaute.

Traduction : « Deux Émiratis arrêtés par la police israélienne à Tel Aviv, soupçonnés d’avoir perpétré un acte terroriste. Ils récoltent le fruit de la normalisation. »

Les commentaires sur les réseaux sociaux ont oscillé entre des témoignages de sympathie pour les touristes et des critiques contre leur choix de faire du tourisme en Israël en dépit de l’occupation israélienne et des mauvais traitements infligés aux Palestiniens. 

« Il faut désioniser les Émirats arabes unis », indiquait un tweet.

Dans la vidéo, on peut entendre l’un des ressortissants émiratis affirmer « Je m’appelle Adel, je suis venu avec l’ambassade » alors qu’il est interrogé et menotté.

Cet incident n’a pas surpris beaucoup de monde, tant les forces de sécurité israéliennes ont recours au profilage ethnique comme méthode de filtrage contre les Palestiniens. Il s’agit toutefois du premier cas de délit de faciès visant des citoyens émiratis depuis qu’Israël et les EAU ont signé l’accord de normalisation en 2020

Depuis lors, les deux pays ont signé une série d’accords visant à renforcer la coopération dans différents domaines, notamment le tourisme, le commerce, la sécurité et la santé. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.