Aller au contenu principal

« On t’aime dans ta folie » : le nouveau slogan touristique libanais décrié

Le nouveau slogan a pour objectif de relancer l’industrie touristique du Liban. Mais cette petite phrase relève davantage de l’insulte que du mot d’esprit pour de nombreux Libanais
Le Premier ministre libanais Najib Mikati s’exprime devant un écran sur lequel on peut lire « On t’aime dans ta folie », au Grand sérail de Beyrouth (Reuters/Dalati Nohra)

Le nouveau slogan dévoilé par le ministère du Tourisme, censé aider à relancer l’industrie touristique au Liban, suscite la controverse. 

Le ministre du Tourisme, Walid Nasser, a dévoilé ce nouveau slogan qu’on peut traduire par « On t’aime dans ta folie » lors d’une conférence de presse avec d’importants ministres à Beyrouth jeudi.

Ce slogan a été développé à titre gracieux pour le Liban par la société dubaïote TBWA.

Lors de ce dévoilement, le directeur de création de TBWA, Walid Kanaan, s’est adressé au public : « C’est notre pays, un pays fou… fou dans sa vie nocturne, fou dans sa gastronomie et sa générosité. Et peu importe à quel point la situation au Liban est folle, on ne peut que dire “on t’aime dans ta folie”. »

Traduction : « “C’est notre pays, un pays fou”, déclare le chef d’une agence de pub dévoilant le nouveau slogan. »

Tiré d’une chanson de la star libanaise Fayrouz, cette phrase évoque la richesse du passé culturel du pays.

Selon Kanaan, ce slogan s’affichera sur les avions de la compagnie nationale libanaise Middle East Airlines et dans des campagnes sur les réseaux sociaux.

Le retour de bâton ne s’est pas fait attendre. Le Premier ministre lui-même a déclaré : « Si les ministres autorisent ‘’dans ta folie, on t’aime’’ – le Liban n’est pas fou… peut-être est-ce la façon dont il a été géré qui a conduit à cela. »

Les internautes ont partagé l’avis du Premier ministre, percevant ce nouveau slogan comme une insulte plutôt qu’un mot d’esprit. 

« Quelqu’un d’autre a-t-il l’impression qu’on nous crache dessus ? », a demandé un Twitto

Traduction : « Il n’y a rien de tragicomique quand un pays mis à genoux par un consortium de malfrats au pouvoir, un pays où les gens sont littéralement tués, oppressés et dépouillés, exhibe le summum de la mauvaise gestion délibérée comme slogan touristique célébrant la folie ! »

Traduction : « J’aime le #Liban mais la folie ne décrit en rien ce qui se passe : #corruption #meurtres #terrorisme, je n’ai pas besoin d’y réfléchir à deux fois avant d’y aller, je ne le ferai pas tant que nous n’aurons pas un gouvernement véritablement patriotique, pas un qui prétend l’être. @Najib_Mikati @LBpresidency #KesEmkon »

D’autres font valoir que l’annonce d’un nouveau slogan pour relancer le secteur touristique est futile quand la plupart des gens estiment que le Liban est inhospitalier pour ses propres ressortissants, plus encore pour les touristes.

Traduction : « Je connais au moins huit personnes qui ont quitté le Liban, six d’entre elles cette dernière année.
“On t’aime dans ta folie” (بحبك بجنونك) n’est pas le meilleur des slogans. »

Traduction : « De quel tourisme parle-t-on ? Si les expatriés ne mettent pas les pieds au Liban, qui le voudrait ? »

Avec la pandémie de COVID-19 et l’aggravation de la crise économique, le tourisme au Liban a chuté de façon drastique ces dernières années.

Alors qu’environ deux millions de touristes ont visité le pays en 2018, les chiffres officiels indiquent que ce nombre n’était que de quelques centaines de milliers en 2020, ce qui a engendré la perte de milliers d’emplois.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.