Aller au contenu principal

Des Marocains veulent remplacer le français par l’anglais comme première langue étrangère officielle

Sur internet, les militants affirment que ce changement de langue aidera le Maroc à se débarrasser de son passé colonial et offrira plus d’opportunités à sa jeunesse
Des élèves en classe dans la ville marocaine de Sale, le 7 septembre 2020. Les données montrent qu’environ 33 % des Marocains savent parler Français, et parmi eux, 13,5 % le parlent couramment (AFP)

Des Marocains ont lancé une campagne en ligne appelant à ce que l’anglais remplace le français en tant que première langue étrangère officielle dans le pays.

Ceux qui souhaitent voir le pays opérer ce changement ont utilisé le hashtag « Oui pour l’anglais au lieu du français au Maroc » sur les réseaux sociaux.

Pour eux, le français n’est pas seulement la langue du colonisateur, il est aussi dépassé et peu pratique.

Traduction : « Le peuple marocain veut supprimer la langue française, langue du colonialisme, et la remplacer par l’anglais, langue de la science et du monde. »

Certains partisans de la campagne estiment que l’anglais est « une langue qui franchit toutes les frontières » et, en cas d’adoption, permettra d’élargir les horizons de la jeunesse marocaine.

Pour beaucoup, les générations futures du Maroc sont au cœur de cet appel au changement.

Traduction : « La maîtrise de l’anglais par les étudiants marocains leur offrira des opportunités d’apprentissage en autodidacte et de réussite future, sur les plans à la fois personnel et professionnel. »

Traduction : « Pour surmonter les défis de la connaissance, de l’innovation et de la compétitivité pour un meilleur #Maroc, nous devons remplacer le français par l’#anglais.
Donnons à nos jeunes la chance d’améliorer et de développer un réseau passionnant avec les peuples du monde. »

Entre-temps, une pétition en faveur du changement a récolté plus de 4 000 signatures. 

La France a contrôlé le Maroc à partir de 1912, date à laquelle le protectorat français du Maroc, également appelé Maroc français, a été établi. Le Maroc a obtenu son indépendance en 1956, mais l’influence française perdure dans le pays.

La langue française, otage malgré elle de la Françafrique
Lire

Soixante ans plus tard, environ 33 % des Marocains savent parler français, et parmi eux, environ 13,5 % le parlent couramment, selon l’Organisation internationale de la francophonie, l’institution de promotion de la langue française.

La langue française reste ancrée dans de nombreux aspects de la vie marocaine, y compris l’éducation, le gouvernement et les médias.

La France et le Maroc entretiennent des relations cordiales principalement dans les domaines du commerce et de l’investissement. En 2005, la France représentait plus de 75 % du commerce international du Maroc.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.