Aller au contenu principal

Quand aura lieu l’Aïd al-Adha cette année ? La fête musulmane expliquée

Comment est célébrée la « fête du sacrifice » ? Est-ce un jour férié ? Que signifie-t-elle ? Middle East Eye donne les réponses
Un Palestinien joue avec son enfant après les prières du matin au premier jour de l’Aïd al-Adha dans l’enceinte d’al-Aqsa à Jérusalem, en août 2018 (Reuters)

L’Aïd al-Adha, la deuxième célébration annuelle de l’islam, est l’un des jours les plus sacrés du calendrier musulman.

Elle est surnommée « la grande fête », ou Aïd al-Kébir en arabe, et elle est considérée comme plus importante que l’Aïd al-Fitr, qui est observée à la fin du mois de jeûne du Ramadan.

Des pèlerins musulmans se dirigent vers le lieu du rituel du « jamarat » à Mina près de La Mecque, en Arabie saoudite, en novembre 2010, au troisième jour du hadj (AFP)
Des pèlerins musulmans se dirigent vers le lieu du rituel du « jamarat » à Mina près de La Mecque, en Arabie saoudite, en novembre 2010, au troisième jour du hadj (AFP)

L’Aïd al-Adha est célébrée après avoir achevé le hadj, le pèlerinage islamique à La Mecque. En Turquie, on l’appelle Kurban Bayramı et en Iran, cette fête est connue sous le nom d’Aïd e-Ghorban.

Quand aura lieu l’Aïd al-Adha ?

L’Aïd al-Adha, qui est une célébration sur quatre jours, commence le dixième jour du 12e mois du calendrier lunaire islamique, connu sous le nom de dhou al-hijja.

Comme l’islam utilise le calendrier lunaire, la date de l’Aïd change chaque année, souvent annoncée par les institutions religieuses et officielles.

Cette année, l’Aïd al-Adha sera célébrée le 11 août dans la plupart des pays, selon l’observation de la lune la veille.

Pourquoi l’Aïd al-Adha est-elle célébrée ?

L’Aïd al-Adha, qui se traduit par « fête du sacrifice », est une célébration symbolisant la volonté du prophète Ibrahim de sacrifier son fils Ismaël, un acte d’obéissance à Dieu.

Les musulmans croient que cette tâche déchirante a été épargnée à Ibrahim quand Dieu a fourni un agneau à sacrifier à la place. 

Un Tunisien porte un mouton sur le marché d’animaux de Mellassine à Tunis, le 12 novembre 2010, en préparation de l’Aïd al-Adha (AFP)
Un Tunisien porte un mouton sur le marché d’animaux de Mellassine à Tunis, le 12 novembre 2010, en préparation de l’Aïd al-Adha (AFP)

Le sacrifice est un rappel de la volonté du prophète de sacrifier quelque chose d’important pour lui pour l’amour de Dieu, et rappelle aux musulmans de ne pas placer leurs biens matériels avant leur relation avec Dieu. 

Cet événement est similaire aux récits chrétiens et juifs dans lesquels Dieu a demandé à Abraham de sacrifier son fils unique, Isaac, mais lui a ensuite épargné de le faire.

L’événement démontre la dévotion du prophète envers Dieu et sa volonté de respecter les commandements de Dieu.

Est-ce un jour férié ?

L’Aïd est un jour férié dans de nombreux pays du Moyen-Orient, y compris l’Égypte, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ainsi que dans les États à majorité musulmane par-delà la région comme l’Indonésie, le Pakistan, la Malaisie et l’Afghanistan.

Des enfants irakiens jouent dans une rue de Bagdad le premier jour de l’Aïd al-Adha, en septembre 2016 (AFP)
Des enfants irakiens jouent dans une rue de Bagdad le premier jour de l’Aïd al-Adha, en septembre 2016 (AFP)

Les magasins, les commerces et les organisations peuvent être fermés ou modifier leurs heures d’ouverture pendant la célébration, tandis que les parcs à thème et les attractions sont bondés.

Malgré des efforts en ce sens, l’Aïd n’est pas un jour férié en France, au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis. Cependant, dans certaines régions à forte population musulmane, les entreprises peuvent choisir de fermer ou d’ouvrir plus tard dans la journée.

Comment l’Aïd al-Adha est-elle célébrée ?

L’Aïd al-Adha est un moment où les familles et les amis se réunissent pour échanger leurs vœux, des cadeaux et fournir de la nourriture aux démunis.

Des Palestiniens prient dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem le premier jour de l’Aïd al-Adha en 2014 (AFP)
Des Palestiniens prient dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa dans la vieille ville de Jérusalem le premier jour de l’Aïd al-Adha en 2014 (AFP)

Traditionnellement, le matin de l’Aïd, les musulmans décorent leurs maisons, portent leurs plus beaux vêtements et se rendent à la mosquée pour se joindre à la prière de l’Aïd.

La plupart des familles préparent de la nourriture traditionnelle et invitent d’autres personnes à se joindre aux festivités.

Les musulmans sont encouragés à faire des dons et à se concentrer sur leur relation avec Dieu. 

Les boucheries sont bondées car les musulmans achètent de la viande à emporter à la maison ou dans un restaurant pour y être découpée, cuite et distribuée.

Une femme lit le Coran près de la tombe d’un parent à Deraa, en Syrie, le premier jour de l’Aïd al-Adha en août 2018 (AFP)
Une femme lit le Coran près de la tombe d’un parent à Deraa, en Syrie, le premier jour de l’Aïd al-Adha en août 2018 (AFP)

L’animal sacrifié est coupé en trois, avec une partie donnée aux pauvres, une autre partagée entre les amis et les proches et la dernière à manger en famille.

Dans de nombreux pays, cette pratique a lieu dans les abattoirs ou dans les boucheries. Toutefois, dans certaines parties du Moyen-Orient, cela se fait dans de grands espaces ouverts ou même dans la rue.

Quelle nourriture est consommée lors de l’Aïd al-Adha ?

La plupart des plats de l’Aïd reposent sur la viande qui est sacrifiée, laquelle forme la base des ragoûts, des rôtis et des barbecues.

Comment réaliser des timbales de knafeh
Lire

À Oman, l’agneau shuwa est populaire en raison de sa taille et de sa saveur. L’agneau cuit lentement est mariné pendant des heures, puis placé sur un grand plateau de riz savoureux dans lequel se servent les convives.

Certaines régions ont leurs propres plats favoris : au Maroc, le tajine de veau aux pruneaux par exemple est populaire car il allie saveurs salées et sucrées.

L’Aïd ne serait pas ce qu’il est sans les friandises, qui sont appréciés autant par les adultes que par les enfants : parmi les essentiels figurent ce gâteau  de semoule parfumé à l’orange et à la noix de coco et les qatayef, des crêpes farcies au fromage frais et aux noix.

On peut également citer l’asabe zainab, une pâtisserie frite d’Oman qui est trempée dans le sirop, et le knafeh, l’un des desserts caractéristiques du Moyen-Orient.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.