Aller au contenu principal

Apparition ? Mannequin squelettique ? L’Arabie saoudite utilise des drones pour un défilé de mode

La décision d’utiliser des drones en lieu et place de mannequins serait due à la nécessité de respecter les strictes règles du royaume en matière de ségrégation des sexes pendant le mois sacré du Ramadan
Des vidéos diffusées sur Internet montrent des robes haut de gamme portées par des drones lors d’un défilé en Arabie saoudite (capture d’écran)
Par

Était-ce une apparition ? Un mannequin particulièrement squelettique ? Des images obsédantes d’un défilé Dolce & Gabbana non daté en Arabie saoudite ont laissé perplexes les utilisateurs des réseaux sociaux, les modèles ayant été remplacées par des drones faisant flotter les vêtements sur le podium.

Traduction : « Cela m’a rappelé une goule volante, mais c’était en fait un défilé de mode en Arabie saoudite. »

Alors que l’Arabie saoudite a organisé sa première Semaine de la mode en avril, durant laquelle de vraies mannequins ont défilé devant un public exclusivement féminin, la décision d’utiliser des drones pour exposer les vêtements de la célèbre marque devant une foule mixte a été apparemment influencée par le fait que le défilé ait eu lieu au cours du mois sacré du Ramadan.

Les internautes ont réagi avec amusement en voyant ces robes suspendues en l’air comme par magie, qui évoquaient davantage Casper le gentil fantôme que la top-modèle Miranda Kerr.

Traduction : « Défilé de mode saoudien, pour ceux qui ont de l’argent mais pas de cerveau. »

Traduction : « Les réformes saoudiennes atteignent l’industrie de la mode avec l’utilisation de drones. »

Traduction : « N’ayez pas peur, c’est juste comme un film sur des esprits malins volants. »

Ce n’est toutefois pas la première fois que la maison de couture italienne utilise des drones pour un défilé. C’est ainsi que sa nouvelle collection de sacs à main avait été présentée en février dernier.

Capture d’écran du site de Dolce & Gabbana faisant la promotion de drones pour exposer des articles

Il reste à voir si ces mannequins aériens deviendront une pratique récurrente pour contourner les règles restrictives imposées aux femmes dans l’espace public en Arabie saoudite, alors que le royaume a commencé à lever certaines restrictions les concernant, telles que l’interdiction de conduire.

Les représentants de Dolce & Gabbana n’avaient pas répondu à la demande de commentaire formulée par MEE au moment de la publication de cet article.

Traduit de l’anglais (original).