Aller au contenu principal

L’armée égyptienne ouvre un hôtel de luxe au Caire alors que le pays est rongé par la pauvreté

L’armée égyptienne a inauguré vendredi un nouvel hôtel dans le cadre des projets du président Sissi visant à construire une nouvelle capitale administrative pour 45 milliards de dollars
Ce nouvel hôtel est le premier construit dans la nouvelle « capitale », en partie conçue pour attirer les investissements étrangers (capture d’écran)

Un nouvel hôtel huppé construit par le génie des Forces armées égyptiennes a été inauguré vendredi, coïncidant avec le 44e anniversaire de la guerre israélo-arabe de 1973, suscitant des critiques sur les réseaux sociaux.

Traduction : « Hôtel construit par le génie des forces armées égyptiennes dans la nouvelle capitale administrative »

L’hôtel al-Massa Capital est le premier érigé dans la nouvelle capitale administrative de l’Égypte.

Le projet égyptien de construction d’une nouvelle métropole à 45 km à l’est du Caire a été annoncé en mars 2015 lors d’un sommet à Charm el-Cheikh visant à attirer les investisseurs étrangers qui avaient fui après la révolution de 2011.

La nouvelle capitale a pour objectif officiel de réduire les embouteillages, la pollution et la surpopulation au Caire.

Alors que l’hôtel comprend un spa, une salle de conférence et un lac, de nombreux Égyptiens ont encore du mal à se procurer de la nourriture et des produits de première nécessité.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont rapidement souligné les écarts.  

Traduction : « France ? Non. L’Égypte où l’armée fait des folies pour un nouvel hôtel et où l’Égyptien moyen vit avec moins de 5 dollars par jour »

Traduction : « L’Égypte a un taux de chômage de 12 % dont 80 % de jeunes. L’armée utilise sa propre force de travail (gratuite) dans des projets privés »

L’inflation égyptienne a atteint son plus haut niveau en trente ans en avril, les prix des denrées alimentaires ayant augmenté de 43,6 % par rapport à l’année précédente.

« Tout est si cher, nous ne pouvons pas nous acheter à manger, je ne sais pas quoi acheter », a déclaré à Reuters Baheega Mostafa, une femme au foyer qui faisait ses courses.

« J’ai voté pour Sissi. Malheureusement. Je le regrette énormément. » 

La nouvelle « capitale » coûtera 45 milliards de dollars, a déclaré à la BBC le ministre égyptien du Logement Mostafa Madbouly. « Nous parlons d’une capitale mondiale », a-t-il ajouté.

Traduction : « La capitale administrative coûtera 45 milliards de dollars, lesquels auraient été beaucoup mieux dépensés pour 1) l’éducation et 2) les infrastructures pour éviter la crise de l’eau qui se profile »

Traduction : « Comme l’a dit Sissi, nous devons « tous » faire des sacrifices. De toute évidence, la division hôtelière de l’armée n’en fait pas partie. Joyeux 6 octobre ! »

La nouvelle capitale administrative, qui devait initialement coûter 300 milliards de dollars, comprend un aéroport plus grand que celui de Heathrow à Londres et un édifice plus haut que la Tour Eiffel à Paris. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.