Aller au contenu principal

Mahmoud Ahmadinejad, fan de Tupac, qui l’eût cru ?

L’ancien président iranien fait sensation sur Twitter après avoir publié des paroles du rappeur américain
L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad fait le signe de victoire au siège électoral du ministère de l’Intérieur, à Téhéran, le 12 avril 2017 (AFP)
Par

L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad a semblé faire preuve d’une connaissance plus que passagère en rap, en citant lundi l’artiste décédé Tupac Shakur, son dernier tweet en date d’une série de publications surprenantes.

Ce tweet faisait référence au Black Panther Party, à l’occasion de l’anniversaire de la fondation de l’organisation révolutionnaire afro-américaine, créée en 1966.

Traduction : « L’un des principaux objectifs du #BlackPantherParty était de nourrir ceux qui avaient faim, ce qui ne convenait pas au #GouvernementAméricain. #FrèreHuey #15Octobre “Il est temps de riposter, c’est ce que disait Huey. Deux coups de feu dans le noir : maintenant, Huey est mort” »

L’ancien président iranien a inclus un célèbre extrait de la chanson Changes de Tupac Shakur.

La chanson aborde la guerre contre la drogue et les luttes de la communauté afro-américaine aux États-Unis, notamment le traitement qui lui est réservé par la police et le racisme.

Des utilisateurs de Twitter ont exprimé leur surprise devant les connaissances d’Ahmadinejad en matière de hip-hop.

Traduction : « QU’EST-CE QUI SE PASSE !? POURQUOI AHMADINEJAD TWEETE-T-IL DES PAROLES DE TUPAC !?!? »

Sa décision de rejoindre Twitter et de partager ses opinions personnelles sur le réseau social a suscité des réactions. Pour rappel, sous son administration, Twitter était interdit en Iran, obligeant de nombreux Iraniens à utiliser des serveurs proxy pour accéder au réseau social.

Traduction : « Au nom de Dieu, que la paix soit avec tous les peuples du monde épris de liberté. #JeSuisSurTwitter » / « Les autres Iraniens ont-ils le droit d’utiliser Twitter dans votre pays ? »

Depuis son premier tweet publié l’an dernier, dans lequel il annonçait son arrivée sur Twitter, Ahmadinejad a écrit un certain nombre de tweets pour critiquer le président américain Donald Trump et accuser les « sionistes » de détourner l’attention des « véritables questions » aux États-Unis.

Traduction : « M. Trump, les sionistes causent toujours des problèmes au #PeupleAméricain pour que l’on évite de se concentrer sur les véritables questions. #ComplotSioniste #LeSionismeNEstPasDuJudaïsme »

Au-delà du hip-hop, il a également donné son point de vue sur d’autres questions sociales qui ont retenu l’attention des médias américains en 2018.

Lorsque Trump a qualifié Colin Kaepernick – ancien quarterback évoluant dans la ligue nationale de football américain (NFL) – d’« antipatriotique » en raison de ses protestations contre les violences policières, Ahmadinejad a décidé de se joindre à la discussion et a tweeté à ce sujet.

Traduction : « La saison de NFL commence cette semaine et malheureusement, encore une fois, Kaepernick ne figure sur aucune liste, alors même qu’il est qu’il est l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue. #ColinKaepernick #NFL »

Il a commenté la prise de bec entre le basketteur LeBron James et Trump survenue alors que la star des Lakers de Los Angeles avait qualifié le président de « clochard ». Trump a répondu qu’il préférait Michael Jordan à LeBron James. Ahmadinejad a quant à lui tweeté :

Traduction : « M. Trump, à mon avis, chacun – en particulier un président – doit aimer tout le monde et s’abstenir de faire des différences. J’aime LeBron James, Michael Jordan, Mahmoud Abdul-Rauf et tous les autres athlètes et je leur souhaite le meilleur »

Les commentaires sportifs d’Ahmadinejad ne se sont pas arrêtés là. Il a également évoqué le projet des organisateurs de Roland-Garros de modifier le code vestimentaire des joueuses de tennis après leur désaccord sur la tenue que Serena Williams avait décidé de porter pendant le tournoi.

Traduction : « Pourquoi est-ce que  #RolandGarros manque de respect à Serena Williams ? Malheureusement, certaines personnes dans tous les pays, y compris le mien, n’ont pas compris le véritable sens de la liberté »

Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs se sont empressés de signaler que sous sa présidence, les Iraniennes étaient arrêtées si elles apparaissaient en public sans se couvrir la tête.

Le foulard est toujours obligatoire pour les femmes en Iran et des dizaines de femmes ont été arrêtées après avoir ôté leur hijab en public au cours d’une vague de protestations. 

Traduction : « Mec, tu forces les Iraniennes à porter le hijab, ce qui les oblige à porter de longs vêtements par 40 °C. Certaines femmes ne veulent pas se couvrir, ton régime leur impose un uniforme islamique. Tu n’es pas le défenseur des libertés. »

Malgré son emploi du temps chargé, Ahmadinejad continue de prendre du temps pour publier des commentaires percutants sur les réseaux sociaux.

Traduction : « Ce fut une journée bien remplie. Mais je prends toujours du temps pour aller sur #Twitter ».

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.