Aller au contenu principal

Accord Israël-Émirats : première séance photo pour une marque israélienne de sous-vêtements à Dubaï

Une top model salue cette campagne comme un « moment historique » alors que les liens commerciaux entre Israël et les EAU se resserrent
Des mannequins, l’une Israélienne et l’autre vivant à Dubaï, brandissent des drapeaux israélien et émirati pendant une séance photo dans le désert (Reuters)
Des mannequins, l’une Israélienne et l’autre vivant à Dubaï, brandissent des drapeaux israélien et émirati pendant une séance photo dans le désert (Reuters)

Une marque de sous-vêtements israélienne a organisé une séance photo à Dubaï, la première campagne de ce type depuis qu’Israël et les Émirats arabes unis (EAU) ont normalisé leurs relations diplomatiques mi-août. 

Fix, une marque de sous-vêtements et pyjamas à destination des jeunes femmes, a immortalisé le lancement de sa collection Princess mardi avec la top model israélienne May Tager et Anastasia Bandarenka, mannequin originaire de Russie résidant à Dubaï. 

« Je suis particulièrement enthousiaste d’être la première top model israélienne à faire un shooting pour une marque israélienne ici », a déclaré May Tager à Reuters, saluant ce « moment historique de mode et de politique ».

Selon la mannequin, les titulaires de passeports israéliens ne peuvent pas encore entrer aux EAU, mais elle a pu déroger à cette règle en utilisant un passeport européen. 

L’agence de mannequinat Yuli Models basée à Tel Aviv a célébré l’information sur Instagram, avec le message : « L’Histoire en action. Première campagne israélienne à Dubaï avec la seule et l’unique, May Tager. » 

Les deux mannequins ont posé en pyjama en tenant des oreillers sur un matelas gonflable dans le désert. Le Jerusalem Post avait indiqué lundi que la campagne serait discrète et « adaptée à l’endroit » où elle était organisée. 

« Très enthousiasmant »

Toutes deux ont été plus tard photographiées brandissant les drapeaux israélien et émirati. 

« Dès que nous avons appris l’accord de normalisation, nous avons pensé que ce serait très enthousiasmant de prendre les photos à Dubaï », a déclaré Noya Yohananoff, productrice de Fix. 

La PDG de Fix, Anat Bogner, a précisé que la marque de sous-vêtements allait chercher à s’étendre au-delà d’Israël et à ouvrir des magasins aux Émirats car « l’économie s’y porte très bien ». 

Selon les prévisions du ministre israélien des services de renseignement, Eli Cohen, les échanges annuels entre Israël et les EAU atteindront 4 milliards de dollars au cours des trois à cinq prochaines années.

La compagnie aérienne israélienne Israir a annoncé dimanche qu’elle avait réservé des créneaux horaires pour des vols commerciaux depuis Tel Aviv à destination des EAU tandis que les dirigeants des deux plus grandes banques israéliennes doivent voyager aux Émirats ce mois-ci.

Les Palestiniens ont quant à eux dénoncé cet accord de normalisation, contraire selon eux à la position panarabe en vertu de laquelle la normalisation des relations avec Israël n’interviendrait qu’en échange d’un État palestinien.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.