Aller au contenu principal

Cinq chansons de Noël arabes pour accompagner votre réveillon

Des réinterprétations arabes de classiques occidentaux par Fairouz aux chansons originales contemporaines de Carole Samaha, MEE passe en revue certaines musiques festives de la région
La chanteuse libanaise Fairouz à l’auditorium de l’Emirates Palace d’Abou Dabi, en 2006 (Reuters)
La chanteuse libanaise Fairouz à l’auditorium de l’Emirates Palace d’Abou Dabi, en 2006 (Reuters)
Par

Les mélodies de Noël sont indissociables de la saison des fêtes pour tous ceux qui ont grandi en Occident, avec un répertoire complet de classiques allant de Vive le vent à All I Want For Christmas Is You de Mariah Carey.

Ces chansons passent en boucle dans les centres commerciaux et les magasins au point qu’elles font partie du bruit de fond pendant la saison des fêtes.

Ces chansons sont également populaires au Moyen-Orient, berceau du christianisme et foyer d’importantes communautés chrétiennes.

Dans le monde arabe en particulier, les morceaux occidentaux ont inspiré plusieurs adaptations locales, qui ont pris leur envol et suivent leur propre voie. Cela s’ajoute à un certain nombre de classiques d’artistes arabes qui célèbrent les fêtes.

Middle East Eye a sélectionné pour vous cinq morceaux festifs issus du monde arabe :

Laylet Eid, Fairouz 

Laylet Eid signifie « nuit de Noël » et même les oreilles occidentales les moins attentives reconnaîtront cette mélodie familière.

La chanson de Fairouz est une version arabe du classique Jingle Bells, composé par l’Américain James Lord Pierpont au milieu du XIXe siècle et connu en France sous le titre Vive le vent.

Les paroles de cette reprise ont été écrites par les frères Rahbani, Assi (époux de la chanteuse jusqu’à sa mort en 1986) et Mansour.

En accord avec son thème festif, la chanson parle des traditions de Noël, telles que les réunions de famille, les arbres de Noël et les cadeaux, et il y a même un clin d’œil aux « cloches » de la version originale anglaise.

Considérée comme l’une des plus grandes interprètes du monde arabe, la Libanaise Fairouz est une chrétienne orthodoxe.

Ahla bi Yassouh, Carole Samaha 

La chanson Ahla bi Yassouh (bonjour Jésus) de la chanteuse libanaise Carole Samaha est un morceau de Noël contemporain populaire dans toute la région.

Sortie en 2018, la chanson évoque l’ambiance festive de la période des fêtes et les sentiments de chaleur qu’elle apporte.

Samaha, qui est chrétienne maronite, a remporté le prix de la révélation de l’année à la cérémonie des Arab Music Awards en 2004 et se produit depuis.  

Sawt el-Eid, Fairouz

Autre morceau de Fairouz, Sawt el-Eid signifie « son de Noël » et la mélodie sera une fois encore familière aux oreilles de ceux qui connaissent le répertoire des chansons de Noël occidentales.

La chanson est une interprétation arabe du classique Douce nuit, morceau composé à l’origine en allemand par le prêtre autrichien Joseph Mohr, et popularisé auprès du public occidental par une interprétation de Bing Crosby et plus tard de Frank Sinatra.

Les paroles de Fairouz conservent le lourd symbolisme religieux de l’original de Mohr, qui célèbre la naissance de Jésus et le salut que sa vie apportera à l’humanité.

Jras el-Eid, Salwa Katrib 

Salwa Katrib, chanteuse et actrice libanaise originaire de Tripoli, est bien connue pour sa chanson Jras el-Eid ou « cloches de Noël ».

Comme Laylet Eid de Fairouz, cette chanson reprend l’air de Jingle Bells et contient également des images associées à la saison des fêtes.

Bien qu’elle soit sortie en 1994, la chanson reste un incontournable de Noël au Moyen-Orient.

Sahret Eid, Majida El Roumi

La chanteuse libanaise Majida El Roumi a sorti sa chanson Sahret Eid, qui signifie « soir de Noël », en 2013 dans le cadre de son album Nour men Nour (lumière de la lumière). 

https://www.youtube.com/watch?v=4wvHL552L-U

Comme beaucoup d’autres airs festifs de la région, la chanson célèbre l’esprit de Noël avec la famille et les amis, ainsi que des traditions, telles que les cadeaux.

L’album contient douze titres, dont un intitulé Bethlehem.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.