Aller au contenu principal

Jaysh al-Islam déclare la guerre aux Russes qui combattent en Syrie

La déclaration d’un des plus grands groupes rebelles intervient alors que la Russie renforce le soutien militaire qu’elle apporte au gouvernement syrien ces dernières semaines
Capture d’écran d’une vidéo récente de Jaysh al-Islam dans laquelle le groupe affirme avoir pris pour cible un avion-cargo russe près de Lattaquié (YouTube)

Jaysh al-Islam, l’un des plus importants groupes rebelles en Syrie, a déclaré la guerre aux soldats russes qui combattent aux côtés des forces pro-gouvernementales syriennes dans la guerre civile, a déclaré un porte-parole du groupe à Middle East Eye mercredi.

La confirmation du porte-parole survient alors que la Russie renforce activement son soutien militaire en Syrie, notamment par l’envoi de 28 avions opérationnels dans le pays, selon des responsables américains.

De nouvelles images satellites publiées mardi semblent indiquer que la Russie développe deux nouvelles bases aériennes près de la ville portuaire clé de Lattaquié, un bastion du président syrien Bachar al-Assad.

Jaysh al-Islam, qui serait financé par l’Arabie saoudite, a posté une vidéo vendredi dernier montrant des combattants du groupe attaquant l’aéroport international de Bassel, à environ 20 km de Lattaquié.

Dans la vidéo, les combattants déclarent que l’aéroport est devenu une base pour l’armée russe, puis ils tirent plusieurs roquettes soi-disant en direction d’un avion-cargo russe, bien qu’il n’y en ait aucune preuve dans la vidéo.

Dans une conversation sur Skype avec MEE, le porte-parole de Jaysh al-Islam a bien insisté sur le fait que le groupe avait déclaré la guerre aux soldats russes, « non à la Russie en tant que pays ».

La dernière semaine, des combattants rebelles ont déclaré à Reuters avoir rencontré une résistance plus forte de la part des forces pro-gouvernementales, en particulier dans les zones côtières de Syrie, et qu’une intervention russe prolongera la guerre et encouragera les bailleurs étrangers des rebelles à accroître leur assistance militaire.

Mercredi, le président français François Hollande a demandé l’organisation d’une nouvelle conférence de paix sur la Syrie pour mettre fin au conflit dans lequel plus de 220 000 personnes ont été tuées, selon l’ONU.

« J’appelle à ce qu’une nouvelle conférence puisse permettre à tous les pays qui veulent que la paix revienne en Syrie d’y contribuer », a déclaré François Hollande.

« Tous ceux qui peuvent contribuer […] doivent être mis autour de la table. ».

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.