Aller au contenu principal

Une vidéo de chrétiens chantant dans un avion déconcerte les musulmans américains

La députée américaine Ilhan Omar est sous le feu des critiques des conservateurs après avoir dénoncé le deux poids, deux mesures face à une vidéo montrant des chants chrétiens en plein vol alors que les musulmans font l’objet de suspicions quand ils prennent l’avion
Des passagers dans un avion pour Thanksgiving, le 24 novembre 2021 (AFP)
Des passagers dans un avion pour Thanksgiving, le 24 novembre 2021 (AFP)

Les musulmans américains dénoncent un deux poids, deux mesures après une vidéo qui montre un groupe chantant des cantiques chrétiens et jouant de la guitare dans un avion lors du weekend de Pâques.

Les images de ce vol, qui aurait eu lieu aux alentours du 9 avril, montrent des chrétiens chantant du gospel à « 10 000 m d’altitude » dans une vidéo qui a suscité la controverse sur la pratique religieuse en avion. 

Ilhan Omar, représentante démocrate et l’une des rares musulmanes au Congrès américain, a partagé la vidéo sur son compte Twitter personnel le dimanche de Pâques et s’est demandé quel accueil serait réservé à sa famille si elle décidait de prier lors d’un vol.

« Je pense que ma famille et moi devrions prier la prochaine fois que je prendrai l’avion », a tweeté la représentante du Minnesota. « Comment pensez-vous que cela va finir ? » 

Plusieurs conservateurs ont riposté, accusant les démocrates de haïr les chrétiens. 

Royce White, républicain qui brigue le siège d’Ilhan Omar, a écrit : « Je vais prendre votre siège. Ne manquez pas de respect à la chrétienté ! ». Et d’ajouter : « Les démocrates que vous servez ne croient pas en Dieu. Leur programme est ouvertement anti-Dieu. Minneapolis ne va pas se transformer en Mogadiscio. Nous ne plierons pas le genou. »

Comment Ilhan Omar change la façon dont les Américains parlent d’Israël
Lire

Vernon Jones, démocrate devenu républicain et fervent supporter de l’ancien président américain Donald Trump, a descendu en flèche le tweet d’Omar, lui demandant : « Pourquoi haïssez-vous les chrétiens, Ilhan ? »

Jalal Suleman, habitant du New Jersey, confie à Middle East Eye qu’il ne comprend pas pourquoi Ilhan Omar et d’autres musulmans sont critiqués « pour avoir dénoncé cette hypocrisie ».

« Prendre l’avion quand on est musulman n’est pas chose facile et à moins d’être musulman, vous ne pouvez pas comprendre à quel point c’est difficile.

« On a tous subi les regards d’étrangers en avion. Ma barbe est apparemment source d’inquiétude. Je ne pense pas que cela va cesser de sitôt. Mais le deux poids, deux mesures, lui, doit cesser », insiste-t-il.

Et si c’étaient des nachid ?

Shazia Mumtaz, habitante de Pennsylvanie, rapporte à MEE avoir demandé « Quelle est cette hypocrisie ? » dans les commentaires de la vidéo lorsqu’elle l’a vue.

« Je prends souvent l’avion. Je porte le hijab et une abaya. Je m’inquiète pour ma sécurité chaque fois que je voyage. J’appelle et parle à ma famille avant d’embarquer pour que personne ne m’entende parler une autre langue. Je n’ai aucun contact visuel avec quiconque. Je n’envoie pas de message. Bon sang, je ne lis même pas », explique-t-elle à MEE.

« Je prends toutes les précautions et ça n’empêche pas les gens de me fixer. Une fois, quelqu’un a demandé à changer de siège lorsque je me suis assise à ses côtés. Je n’en ai pas fait toute une histoire, mais être témoin de choses comme ça est très blessant », poursuit-elle.

« Imaginez un groupe de musulmans se lever et chanter des nachid [chants religieux musulmans] dans un avion ? La réaction aurait été totalement différente. » 

Voilà ce que ressentent de nombreux musulmans lorsqu’ils voyagent de nos jours
Lire

En 2006, six imams ont été débarqués d’un vol US Airways à Minneapolis et ont été placés en garde à vue plusieurs heures parce que certains passagers et membres d’équipage s’étaient plaints de leur comportement, qui leur semblait suspect. 

Ces imams rentraient chez eux après avoir assisté à une conférence de la Fédération des imams nord-américains. Le New York Times avait rapporté qu’un des passagers avait fait passer à un membre d’équipage une note disant : « 6 Arabes suspects dans un avion, sièges espacés. Tous étaient ensemble, psalmodiant “Allah… Allah” maudissant l’implication américaine avec [Saddam Hussein] avant le vol. »

Plus récemment, en 2020, deux hommes ont été débarqués d’un vol pour avoir envoyé des messages en arabe. Ces derniers étaient en voyage d’affaires et un autre passager avait regardé leurs messages et les avait signalés comme suspects, alors même qu’il ne parlait pas l’arabe, a rapporté le site Complex

Imraan Siddiqi, directeur général du Conseil des relations américano-islamiques à Washington, affirme à MEE que certains musulmans ont affronté un torrent de mauvais traitements ces dernières années en prenant l’avion aux États-Unis.

« Pour les musulmans, l’avion est devenu un endroit où vous devez avoir un comportement irréprochable… ne pas dire inch’allah, ne pas envoyer de messages en arabe, ne pas lire ce livre – sinon quelqu’un pourrait vous signaler. »

« Ces vingt dernières années ont fourni une foultitude d’anecdotes de musulmans débarqués d’avions – alors voir cette vidéo ne fait que souligner le deux poids, deux mesures en ce qui concerne ce que les gens veulent bien tolérer et ce qui est considéré comme un comportement “menaçant”. »

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.