Aller au contenu principal

Un groupe israélien d’extrême droite appelle à démanteler le dôme du Rocher le « jour de Jérusalem »

Bentzi Gopstein, fondateur et dirigeant de Lehava, annonce que la démolition du site débutera le 29 mai
Les forces israéliennes se tiennent devant des musulmanes qui prient devant le dôme du Rocher dans la vieille ville de Jérusalem, le 20 avril 2022 (AFP)
Par

Le dirigeant d’un groupe israélien d’extrême droite a appelé mercredi à la démolition du dôme du Rocher à Jérusalem-Est occupée.

Bentzi Gopstein, fondateur et dirigeant de Lehava, a publié sa proposition controversée sur internet. Dans sa publication, il appelle les colons israéliens à s’unir à l’occasion du « jour de Jérusalem » le 29 mai pour faire irruption à al-Aqsa et commencer à démanteler ce monument musulman afin d’ouvrir la voie à la construction d’un temple juif en lieu et place de la mosquée al-Aqsa.

« Le jour de Jérusalem, qui tombe le 29 mai, est le jour de la démolition du dôme du Rocher », écrit Gopstein. 

Le « jour de Jérusalem » est une fête israélienne annuelle, célébrée le 28e jour du mois de Iyar dans le calendrier hébreu, commémorant « l’unification » de la ville lorsque l’armée israélienne a occupé Jérusalem-Est en 1967 pendant la guerre des Six Jours puis a l’annexée en violation du droit international. 

Le groupe Lehava a publié une affiche sur les réseaux sociaux montrant une pelleteuse près du dôme du Rocher. Sur une autre affiche, une pelleteuse semble déblayer les ruines de la mosquée.

« Le 28 mai, nous venons démanteler le dôme du Rocher. » L’affiche de Lehava est devenue virale sur les réseaux sociaux (Telegram/@benziyongopshtein)
« Le 28 mai, nous venons démanteler le dôme du Rocher. » L’affiche de Lehava est devenue virale sur les réseaux sociaux (Telegram/@benziyongopshtein)

La mosquée al-Aqsa est le troisième lieu saint de l’islam et, selon les musulmans, le dôme du Rocher est l’endroit où le prophète Mohammed est monté aux cieux. 

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a condamné les appels à la destruction du dôme du Rocher de Lehava, le qualifiant de « groupe terroriste juif ». 

Lehava : le groupe d’extrême droite hostile aux Palestiniens qui gagne en influence dans la politique israélienne
Lire

Le mois dernier, les colons israéliens et des forces israéliennes ont fait irruption dans la mosquée à plusieurs reprises et ont prié sur le site, faisant monter les tensions dans la ville et menant à une répression violente des Palestiniens de la part des forces israéliennes.

Les activistes de Lehava avaient appelé à se mobiliser et à prendre les armes en avril, et ont défilé l’année dernière dans la ville en criant « mort aux Arabes ».

Les activistes israéliens d’extrême droite encouragent la présence juive sur le site malgré un accord de longue date entre Israël et la Jordanie, qui administre les affaires de la mosquée, lequel interdit les prières des non musulmans sur le site.

Certains activistes et groupes israéliens de droite tels que Lehava plaident ouvertement pour la destruction de la mosquée al-Aqsa et du dôme du Rocher afin de faire place au « Troisième Temple ».

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.