Aller au contenu principal

Cinq boissons du Moyen-Orient pour vous rafraîchir pendant le Ramadan

Middle East Eye passe en revue les boissons particulièrement appréciées dans la région pendant le mois de jeûne du Ramadan
Un vendeur de rue palestinien propose du jus de caroube glacé dans la ville cisjorda-nienne de Ramallah (AFP/Abbas Momani)
Un vendeur de rue palestinien propose du jus de caroube glacé dans la ville cisjorda-nienne de Ramallah (AFP/Abbas Momani)

Une fois par an, le Ramadan revient pour les musulmans du monde entier qui vont jeûner chaque jour et faire des efforts pour s’améliorer et renouer avec leur foi.

Les musulmans se réveilleront avant l’aube pour manger un repas qu’on appelle « sohour ». Après cela, ils s’abstiendront de manger et de boire jusqu’au crépuscule, moment où ils rompront leur jeûne avec l’iftar, qui signifie littéralement « rupture du jeûne ».

Ramadan : zoom sur le sohour, le repas pris avant l’aube
Lire

Selon la croyance islamique, le prophète Mohammed aurait rompu son jeûne avec du lait ou de l’eau et une datte. Beaucoup aiment reproduire les actes du prophète, choisissant de rompre leur jeûne de la même façon.

Mais au fil des ans, diverses boissons délicieuses et bonnes pour la santé sont venues s’ajouter aux boissons associées avec ce mois sacré dans la région.

Au coucher du soleil, les rues ornées de lumières et de décorations s’animent, des vendeurs de rue proposent toutes sortes de friandises et de boissons du Ramadan.

Souvent, ces emblématiques vendeurs sont aisément reconnaissables à leur tenue traditionnelle et à l’énorme pichet en cuivre rempli de la boisson de leur choix, écumant les marchés et épanchant la soif de leurs clients.

Middle East Eye passe en revue les boissons rafraîchissantes associées au Ramadan dans la région.

1. Sirop de jallab

Le sirop de jallab est une boisson populaire au Levant, notamment en Palestine, en Syrie, au Liban et en Jordanie. 

Souvent servie dans une tasse avec de la glace, cette boisson d’un rouge profond est faite de dattes, de mélasse de raisin et d’eau de rose, et agrémentée de pignons et de raisins secs.

La douceur des dattes s’associe parfaitement à la mélasse de raisin, compensant toute amertume, ce qui donne une boisson rafraîchissante et énergisante, essentielle après une longue journée de jeûne. 

"

La boisson n’est pas seulement appréciée en raison de son goût unique, mais elle est également très calorique, idéale pour ceux qui ont du mal à ingérer des calories après le jeûne pendant la majeure partie de la journée.

Même si beaucoup aiment encore trouver des vendeurs de rue emblématiques proposant du sirop de jallab, de nos jours, on peut en préparer facilement à la maison en ajoutant de l’eau au sirop de jallab acheté en magasin.

2. Amareddine ou kamardine

L’amareddine ou kamardine est une boisson orange vif à base de pulpe d’abricot séché. Elle serait originaire de Syrie, plus particulièrement de la région de la Ghouta, car les abricots les plus adaptés à la fabrication de cette boisson sont produits en Syrie et dans le sud-ouest de la Turquie.

La boisson épaisse ressemblant à un smoothie est faite avec de la pulpe d’abricot séché car elle est plus épaisse et a une saveur plus forte que l’abricot seul.

"

Souvent, les gens ajouteront de l’eau de rose ou de la fleur d’oranger pour améliorer l’amareddine, qui est servi glacé et épais. Certains choisissent également d’ajouter des morceaux d’abricot frais ou secs à leur boisson, selon les goûts.

La boisson est particulièrement bénéfique pour ceux qui jeûnent pendant le Ramadan ; beaucoup croient que sa douceur prévient les maux de tête et la fatigue, donne de l’énergie et hydrate.

L’amareddine est également riche en fibres alimentaires – essentielles après de nombreuses heures consécutives sans nourriture.

Les origines du nom de la boisson – qui se traduit par « lune de la religion » - sont contestées. Certains pensent que l’inventeur de la boisson s’appelait Qamar al-Din. Il aurait été si beau que son visage ressemblait à la lune. 

Une deuxième théorie suggère que l’invention de la boisson a coïncidé avec l’observation de la lune, qui marque le début du Ramadan.

3. Jus de tamarin 

Fabriqué à partir de fruits de tamarin, le jus de tamarin est une boisson délicieusement acidulée – imaginez de la limonade concentrée avec un soupçon de sucre. Il est fait avec du tamarin pilé, de l’eau, du sucre et il est possible d’y ajouter du jus de citron. 

Semblable à l’amareddine, le jus de tamarin recèle nombre de bienfaits pour la santé. Par exemple, il est anti-inflammatoire et aide à maintenir une bonne pression artérielle.

"

Pour faire la boisson, qui est connue au Moyen-Orient sous le nom de « tamr-hindi », de la pâte de tamarin ou des morceaux de fruit sont bouillis dans de l’eau avec du sucre, pour contrer toute acidité. Ensuite, le contenu est filtré et de l’eau de rose peut être ajoutée pour en rehausser la saveur. 

Les vendeurs de rue transportent un grand pot en cuivre sur le dos, plein de jus, avec de nombreuses tasses disposées autour de leur taille pour servir les acheteurs qui déambulent dans les rues. Certains portent même deux disques de cuivre qui s’entrechoquent pour annoncer leur présence dans le quartier.

4. Erk al-sous 

Bien qu’on associe le plus souvent la réglisse aux bonbons, au Moyen-Orient, en particulier en Égypte et en Syrie, une boisson à la réglisse appelée erk al-sous est très appréciée pendant le Ramadan. 

Cette boisson sucrée et légèrement amère est préparée à partir de la racine de la réglisse et servie froide. On en trouve sur les étals de jus ou auprès des vendeurs de rue qui la portent sur leur dos. 

Non seulement l’erk al-sous est revitalisant après une journée de jeûne, mais les bienfaits pour la santé associés à cette boisson sont nombreux.

"

Ce jus renforcerait le système immunitaire et apaiserait à la fois les brûlures d’estomac et l’indigestion.

À la différence des autres boissons, l’erk al-sous augmente la concentration de cortisol dans le sang, ce qui signifie qu’il contribue à prévenir l’anxiété et le stress. 

En outre, la réglisse est connue pour être un antibiotique naturel qui aide à traiter les infections du système respiratoire, telles que les maux de gorge.

Il faut toutefois en consommer avec modération en cas d’hypertension.

5. Jus de caroube 

Le jus de caroube, « kharoub » en arabe, est populaire au Liban, en Palestine et en Égypte. Il est fait à l’aide des gousses comestibles du caroubier. 

Le caroubier est un arbre ou un arbuste à feuilles persistantes qui pousse naturellement dans la région de la Haute Galilée (aujourd’hui Israël). 

La boisson a de nombreux bienfaits pour la santé – notamment la stimulation du système immunitaire – et est riche en fibres, protéines et antioxydants, ce qui en fait un excellent moyen d’alimenter le corps après plusieurs heures sans manger.

Si vous mettez la main sur une bouteille de mélasse de caroube, cette boisson est extrêmement facile à préparer.

Il suffit d’ajouter une cuillère à café de cassonade à 250 ml d’eau et de la mélanger à une cuillère à soupe de mélasse de caroube. Pour finir, on agrémente souvent la boisson de pignons.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.