Aller au contenu principal

De Mohamed Salah à Hannibal Mejbri, les stars arabes à suivre lors de la CAN 2021

Après un report de sept mois, superstars et joueurs en devenir s’apprêtent à se disputer la plus haute distinction du football africain au Cameroun
Le milieu de terrain tunisien Hannibal Mejbri lors de la finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 contre l’Algérie (AFP)
Le milieu de terrain tunisien Hannibal Mejbri lors de la finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 contre l’Algérie (AFP)

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 débute ce dimanche au Cameroun, après un report de sept mois dû à la pandémie de COVID-19

Après avoir quitté leur club à la mi-saison, les meilleurs joueurs du continent s’apprêtent à se disputer le titre suprême ; selon de nombreux experts, cette édition sera la plus riche en stars.

Le Sénégal, emmené par le joyau de Liverpool Sadio Mané et classé au vingtième rang mondial, est considéré comme le favori pour soulever le trophée, sans toutefois écraser la concurrence. Plusieurs autres équipes auront leur mot à dire, notamment les équipes arabes en lice, dont l’Algérie, tenante du titre.

Du candidat au Ballon d’Or Mohamed Salah au jeune Hannibal Mejbri, sensation tunisienne de Manchester United, voici quelques noms à suivre.

Mohamed Salah (Égypte)

L’attaquant égyptien Mohamed Salah est considéré comme le meilleur footballeur africain depuis quelques années déjà, après avoir inscrit un nombre phénoménal de 148 buts en 229 matchs au cours de ses quatre saisons et demie à Liverpool. 

Cette année, à l’aube de la CAN, la question se pose de savoir s’il est également le meilleur joueur du monde. 

VIDÉO : Mohamed Salah, star du foot, change-t-il la façon dont les musulmans sont perçus ?
Lire

Au cours d’une saison où Lionel Messi et Cristiano Ronaldo prennent leurs marques dans leur nouveau club respectif, Mohamed Salah empile les buts (23 en 26 matches) à un rythme qui pourrait faire de lui permettre le deuxième Africain à remporter le Ballon d’Or après le Libérien George Weah.

Mais alors que le joueur de 29 ans possède un palmarès impressionnant en club, il n’a pas encore remporté de trophée international. 

L’Égypte est la nation qui a remporté le plus de CAN (sept titres), mais son dernier sacre remonte à 2010, un an avant la première sélection de Mohamed Salah. Cette année, il tentera de mener son équipe vers un huitième titre et de se racheter après une décevante élimination en huitièmes de finale à domicile en 2019. 

Hannibal Mejbri (Tunisie)

Le milieu de terrain tunisien Hannibal Mejbri (18 ans) possède la particularité d’avoir joué plus de matchs pour son pays que pour son club. 

Révélation de la Coupe arabe de la FIFA le mois dernier, il a été élu homme du match à deux reprises. La Tunisie a échoué en finale du tournoi panarabe. 

Sa ténacité et ses capacités techniques à un si jeune âge lui ont valu des éloges et devraient bientôt lui offrir sa première apparition en club, sous les couleurs de Manchester United.  

Le milieu de terrain Hannibal Mejbri lors de la finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 entre la Tunisie et l’Algérie (AFP)
Le milieu de terrain Hannibal Mejbri lors de la finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 entre la Tunisie et l’Algérie (AFP)

Ralf Rangnick, entraîneur intérimaire des Red Devils, s’est dit impressionné par les performances d’Hannibal Mejbri lors de la Coupe arabe et a fait part de son souhait de l’intégrer dans l’équipe première du club anglais.

« Je suis pleinement conscient que nous avons un autre bon joueur, très talentueux, issu de nos jeunes, et j’espère qu’après la Coupe d’Afrique des Nations, il pourra s’entraîner régulièrement et faire partie de notre groupe », a déclaré Ralf Rangnick.

Ilias Chair (Maroc)

Alors que le meneur de jeu de Chelsea Hakim Ziyech, en froid avec le sélectionneur Vahid Halilhodžić, a été écarté de la sélection marocaine, les Lions de l’Atlas sont en quête de nouvelles menaces au poste de milieu offensif. 

Ilias Chair, des Queens Park Rangers, pourrait être la solution. Le joueur de 24 ans a inscrit six buts et délivré trois passes décisives cette saison pour le club de Championship (deuxième division anglaise), candidat à la montée en Premier League. 

Ilias Chair, milieu de terrain marocain des Queens Park Rangers, lors d’un match de FA Cup contre Fulham (AFP)
Ilias Chair, milieu de terrain marocain des Queens Park Rangers, lors d’un match de FA Cup contre Fulham (AFP)

Habile balle au pied, ce milieu de poche (1,72 m) affectionne les buts de loin – sa frappe spectaculaire contre les Blackburn Rovers a été élue but du mois d’octobre en Championship. 

Même s’il n’est pas assuré de débuter tous les matchs du Maroc dans les semaines à venir, sa cote pourrait grimper avant son retour sur les terrains anglais dans quelques semaines.

Riyad Mahrez (Algérie)

L’Algérie aborde cette édition de la CAN dans une forme olympique et sa star Riyad Mahrez sera une fois de plus un joueur clé à suivre. 

Après avoir remporté la Coupe arabe le mois dernier (sans Riyad Mahrez), l’Algérie a porté sa série d’invincibilité à 34 matches, un chiffre sensationnel qui comprend son sacre retentissant en 2019. 

L’Algérien Mahrez, tombeur du PSG et recordman de la Ligue des champions
Lire

Riyad Mahrez a grandement contribué à la conquête du titre continental il y a trois ans en marquant un coup franc spectaculaire à la dernière minute contre le Nigeria en demi-finale. Depuis, il a ajouté un nouveau titre en Premier League et deux sacres en Coupe de la Ligue anglaise à son palmarès. 

L’ailier Algérien compte déjà six buts et quatre passes décisives cette saison pour Manchester City, un exploit impressionnant compte tenu de la tendance de l’entraîneur Pep Guardiola à faire tourner ses attaquants. 

Lors de la CAN, Riyad Mahrez débutera sans aucun doute tous les matchs et espère priver des joueurs comme Mohamed Salah et Sadio Mané du trophée du meilleur joueur. 

Achraf Hakimi (Maroc)

Dans tout débat sur le meilleur arrière latéral du monde à l’heure actuelle, le nom d’Achraf Hakimi figure en bonne place. 

À seulement 23 ans, le défenseur a déjà joué pour le Real Madrid, l’Inter Milan, le Borussia Dortmund et le Paris-Saint-Germain. 

L’été dernier, il a rejoint les rangs parisiens pour un énorme montant au cours d’un mercato spectaculaire, en même temps que Lionel Messi, Sergio Ramos, Gianluigi Donnarumma et Georginio Wijnaldum. 

Achraf Hakimi (au centre) célèbre un but avec ses coéquipiers parisiens Lionel Messi et Kylian Mbappé (AFP)
Achraf Hakimi (au centre) célèbre un but avec ses coéquipiers parisiens Lionel Messi et Kylian Mbappé (AFP)

Hakimi n’a pas attendu pour faire ses preuves avec trois buts et trois passes décisives depuis le début de la saison, des statistiques remarquables pour l’un des défenseurs les plus offensifs. 

L’attaquant marocain Youssef En-Nesyri (1,89 m) espère se régaler de ses prouesses offensives, synonymes de centres millimétrés.  

Mohamed El-Shenawy (Égypte) 

Mohamed Salah fera peut-être les gros titres en Égypte, mais le gardien de but des Pharaons, Mohamed El-Shenawy, sera d’une importance cruciale pour les espoirs de sa sélection au cours du tournoi.

Mohamed El-Shenawy a été nommé pour le prix du gardien de but de l’année 2021 décerné par l’International Federation of Football History & Statistics (IFFHS), à l’issue d’une année phénoménale dans les buts d’Al-Ahly et de la sélection égyptienne. 

Mohamed El-Shenawy lors du quart de finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 entre l’Égypte et la Jordanie (AFP)
Mohamed El-Shenawy lors du quart de finale de la Coupe arabe de la FIFA 2021 entre l’Égypte et la Jordanie (AFP)

En 2021, il a gardé sa cage inviolée à 32 reprises pour son club et sa sélection. Le dernier rempart a également fait partie des meilleurs joueurs égyptiens aux JO de Tokyo. 

Le gardien de 33 ans a également arrêté deux penalties en février dernier lors d’une séance de tirs au but tendue contre Palmeiras, offrant à son club du Caire la troisième place de la Coupe du monde des clubs de la FIFA. L’Égypte pourrait bien avoir besoin d’un spécialiste des tirs au but en cas de qualification pour les huitièmes de finale. 

Beyatt Lekweiry (Mauritanie)

Le milieu de terrain mauritanien Beyatt Lekweiry ne cumulera peut-être pas beaucoup de temps de jeu, mais il pourra toujours se targuer d’être le plus jeune joueur de cette édition de la CAN. 

Le jeune homme de 16 ans a été appelé à la surprise générale en équipe nationale après avoir impressionné lors de la Coupe arabe des moins de 20 ans l’an dernier. 

La jeune garde de la CAN sera également composée du gardien sierra-léonais Ibrahim Sesay (17 ans) et du milieu tunisien Hannibal Mejbri (18 ans). 

La Mauritanie, qui aura fort à faire dans un groupe comprenant le Mali et la Tunisie, espère que l’expérimenté Aboubakar Kamara, ancien attaquant de Fulham, pourra guider la sélection vers la phase à élimination directe. 

Mohamed Abdelrahman (Soudan)

Le Soudan sera une inconnue pour la plupart des amateurs de football du monde entier, puisque la grande majorité de ses joueurs évoluent dans le championnat soudanais. 

La sélection fondera ses espoirs sur l’attaquant Mohamed Abdelrahman, auteur de quinze réalisations pour son pays et dont le but décisif contre l’Afrique du Sud a permis au Soudan de se qualifier pour cette édition de la CAN. 

L’attaquant soudanais Mohamed Abdelrahman (en rouge) lors d’un match de barrages de la Coupe arabe de la FIFA 2021 contre la Libye (AFP)
L’attaquant soudanais Mohamed Abdelrahman (en rouge) lors d’un match de barrages de la Coupe arabe de la FIFA 2021 contre la Libye (AFP)

Mohamed Abdelrahman est entré dans l’histoire en 2020 lorsqu’il est devenu le joueur le plus cher du pays, après avoir rejoint Al-Hilal Omdurman pour un million de dollars. 

Le Soudan a connu une Coupe arabe à oublier le mois dernier, avec trois défaites en autant de matchs en phase de groupes et dix buts encaissés pour aucun marqué. Du haut de leur statut d’anciens vainqueurs de la Coupe d’Afrique des Nations, les Soudanais chercheront à rectifier le tir dans les semaines à venir. 

Yacine Brahimi (Algérie)

Auréolé du trophée du meilleur joueur de la Coupe arabe le mois dernier, Yacine Brahimi (31 ans) abordera le tournoi en pleine confiance. 

L’ancien attaquant de Porto, qui évolue aujourd’hui à Al-Rayyan (Qatar), a inscrit trois buts et délivré deux passes décisives pour mener une équipe algérienne privée de ses meilleurs éléments à la victoire finale face à ses voisins de la région MENA. 

L’attaquant algérien Yacine Brahimi soulève le trophée du meilleur joueur de la Coupe arabe de la FIFA 2021 (AFP)
L’attaquant algérien Yacine Brahimi soulève le trophée du meilleur joueur de la Coupe arabe de la FIFA 2021 (AFP)

Pour Yacine Brahimi, l’opposition sera plus relevée au Cameroun : la grande majorité des stars évoluant en Europe ont manqué la Coupe arabe au Qatar, organisée en plein milieu de leur saison en club. Il sera néanmoins entouré de coéquipiers d’un autre calibre : Said Benrahma (West Ham), Ismael Bennacer (AC Milan) et Riyad Mahrez font partie des stars qui ont rejoint les Fennecs. 

L’expérience de Yacine Brahimi en Ligue des champions, en Coupe du monde et à la CAN sera cruciale pour aider l’Algérie à poursuivre sa série victorieuse. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.