Aller au contenu principal

Égypte : « 90 % de chances » que des chambres cachées existent dans la tombe de Toutankhamon

Les experts à la recherche de la momie de la mère de l’enfant-roi, Néfertiti, pensent avoir fait une découverte capitale
Howard Carter a découvert la tombe du roi Toutankhamon en 1922 (AFP)

Des scanners de la tombe de l’ancien pharaon égyptien Toutankhamon prouvent à « 90 % » de probabilité l’existence de deux chambres cachées contenant vraisemblablement des matériaux organiques, a déclaré jeudi 17 mars le ministre égyptien des Antiquités.

Les experts ont scanné la tombe située dans la nécropole de Louxor pour trouver ce qu’un archéologue britannique de renom croit être le lieu de sépulture de la reine Néfertiti, la légendaire beauté et épouse du père de Toutankhamon, dont la momie n’a jamais été retrouvée.

Des scanners préliminaires de la tombe de Toutankhamon révèlent l’existence de « deux chambres cachées derrière la chambre mortuaire » de l’enfant-roi, a ajouté le ministre des Antiquités Mamdouh Damati.

« Oui, nous avons de l’espace vide, mais pas totalement vide – il comprend des matériaux organiques et métalliques », a-t-il précisé.

Lorsqu’on lui a demandé à quel point il en était certain, il a répondu qu’il y avait « 90 % » de chances.

Une étude du célèbre archéologue britannique Nicholas Reeves soutient que la tombe de Néfertiti pourrait se trouver dans une chambre secrète adjacente à la tombe de Toutankhamon, dans la vallée des rois de Louxor, au sud de l’Égypte.

Reeves, professeur d’archéologie à l’Université d’Arizona, pense qu’une porte de la tombe de Toutankhamon pourrait dissimuler le lieu de sépulture de Néfertiti.

Selon lui, Toutankhamon, décédé précocement, a été enterré à la hâte dans une chambre souterraine qui ne lui était probablement pas destinée.

Sa mort aurait forcé les prêtres à rouvrir la tombe de Néfertiti dix ans après le décès de cette dernière, le mausolée personnel du jeune pharaon n’ayant pas encore été construit.

Néfertiti a joué un rôle politique et religieux majeur au XIVe siècle avant notre ère. 

Elle épaula activement son mari, Akhenaton – le père de Toutankhamon – qui convertit temporairement l’ancienne Égypte au monothéisme en imposant le culte du dieu du soleil Aton.

Toutankhamon est décédé à l’âge de 19 ans en 1324 avant notre ère, après seulement neuf années sur le trône. Son ultime demeure fut découverte par un autre égyptologue britannique, Howard Carter, en 1922.

Traduction de l’anglais (original).