Aller au contenu principal

Israël : vives condamnations des propos sur le viol du nouveau rabbin de l’armée

Le colonel Eyal Karim a écrit en 2002 que les soldats israéliens étaient autorisés à dormir avec « des gentilles attirantes contre leur gré »
Le colonel Eyal Karim a écrit en 2002 que les soldats israéliens étaient autorisés à dormir avec « des gentilles attirantes contre leur gré »
Par

L’armée israélienne a nommé un nouveau rabbin en chef qui a par le passé déclaré que le viol était admissible en temps de guerre pour renforcer le moral des troupes.

Le colonel Eyal Karim a fait ce commentaire sur un site internet en 2002 pour répondre à un internaute qui demandait si la Torah autorisait les soldats à commettre des viols durant un conflit.

Il avait répondu que les soldats pouvaient en temps de guerre « satisfaire les mauvais penchants en couchant avec des gentilles [non-juives] attirantes contre leur gré, au vu des difficultés auxquelles font face les soldats et pour le succès général ».

Il avait ajouté que les militaires pouvaient consommer de la nourriture non-kasher pour conserver leurs forces.

En 2012, il a affirmé que sa déclaration originelle d’il y a dix ans avait été sortie de son contexte et a ajouté que le viol était inacceptable indépendamment du contexte.

Les organisations des droits des femmes et les députées de la Knesset ont vivement critiqué la nomination d’Eyal Karim.

Zehava Galon, chef du parti de gauche Meretz, a déclaré qu’il « n’était pas apte à servir comme plus haute autorité rabbinique des Forces de défense israéliennes [l’armée israélienne].

« Ces déclarations horribles, racistes et violentes font des femmes des cibles. » 

En réponse à ces allégations, un porte-parole de l’armée israélienne a indiqué : « Le rabbin Karim n’a jamais écrit, dit ou même pensé qu’un soldat des Forces de défense israéliennes pouvait, en aucune circonstance, nuire aux femmes sexuellement, même en temps de guerre – la personne qui a interprété ce qui a été dit n’était pas seulement dans l’erreur, elle était trompeuse ».

Eyal Karim a aussi déclaré que les femmes n’étaient pas compétentes pour servir dans l’armée.

« Parce que les dommages à la pudeur qui risquent d’être causés aux filles et à la nation sont critiques, les sages de notre génération et le haut rabbinat ont décrété qu’enrôler les filles dans les Forces de défense israéliennes est absolument interdit », a-t-il affirmé. 

Selon Yaïr Lapid, leader du parti centriste Yesh Atid, « le nouveau grand rabbin, le colonel Eyal Karim, doit dire haut et fort : je soutiens l’enrôlement des femmes dans les Forces de défense israéliennes.

« S’il ne le fait pas, il ne peut être le rabbin en chef de l’armée. »

Traduit de l’anglais (original).