Aller au contenu principal

Gaza : les noms et visages des dix-sept mineurs palestiniens tués par Israël

Au moins 49 Palestiniens ont été tués et plus de 360 blessés dans les frappes israéliennes qui ont déferlé sur la bande de Gaza pendant trois jours
Dix-sept mineurs figurent parmi les 45 victimes palestiniennes des bombardements israéliens entre le 5 et le 7 août 2022 (MEE)
Par

Ces dix-sept jeunes Palestiniens voulaient juste vivre un bel été. Ces enfants prévoyaient de jouer au foot, d’aller à la plage et en colonie.

Mais au cours de ces trois terribles jours, les forces israéliennes ont fait déferler une vague de frappes aériennes sur la bande de Gaza sous blocus, faisant 45 morts (dont ces 17 mineurs) et au moins 360 blessés.

« Il n’y a pas de zone sûre dans la bande de Gaza pour les enfants palestiniens et leurs familles et ils sont les plus touchés par les offensives militaires répétées d’Israël », a déploré Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme Responsabilité de l’ONG Defence for Children International – Palestine (DCIP) dans un communiqué.

Si un cessez-le-feu est entré en vigueur dimanche soir à la suite d’un accord négocié par l’Égypte, les Palestiniens pleurent les morts de cette campagne de bombardements dévastatrice, alors qu’on en sait un peu plus sur les victimes.

L’armée israélienne prétend que certaines pertes civiles sont dues à des tirs de roquettes ratés, sans pour autant fournir de preuves ayant fait l’objet d’une vérification indépendante. Le ministère palestinien de la Santé affirme pour sa part que toutes les victimes, y compris les dix-sept mineurs, ont perdu la vie dans les frappes israéliennes.

Certaines familles endeuillées ont souhaité partager leur histoire, tandis que d’autres ont demandé le respect de leur vie privée.

Voici les noms et visages des enfants décédés dans la dernière attaque israélienne contre Gaza.

Alaa ِAbdullah Qaddoum, 5 ans

Alaa Abdullah Qaddoum (5 ans) a été tuée le 5 août 2022 par une frappe aérienne israélienne dans le quartier de Shujaiya, dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Alaa Abdullah Qaddoum (5 ans) a été tuée le 5 août 2022 par une frappe aérienne israélienne dans le quartier de Shujaiya, dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Alaa Abdullah Qaddoum fait partie des premières victimes vendredi quand Israël a décidé de lancer des frappes aériennes sur la bande de Gaza sous blocus. 

Elle est morte le 5 août alors qu’elle jouait avec des amis devant sa maison dans le quartier de Shujaiya, dans le Nord de la bande de Gaza.

Son frère de 7 ans et son père ont été blessés dans cette frappe.

« Alaa était une enfant de 5 ans innocente, en train de jouer dans la rue avec ses frères et cousins. Qu’a-t-elle fait pour être tuée ? », s’interroge son cousin Abu Diab Qaddoum.

Momen Muhammed ِAhmed al-Nairab, 5 ans

Momen Muhammed ِAhmed al-Nairab (5 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Momen Muhammed ِAhmed al-Nairab (5 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Momen Muhammed ِAhmed al-Nairab (5 ans) a été tué samedi dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza.

Ce camp est l’un des endroits les plus densément peuplés au monde et abrite plus de 114 000 personnes sur une superficie de seulement 1,4 km².

Hazem Muhammed Ali Salem, 9 ans 

Hazem Muhammed Ali Salem (9 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Hazem Muhammed Ali Salem (9 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Selon les preuves collectées par l’ONG Defence for Children International, Hazem Muhammed Ali Salem (9 ans) figure parmi les quatre enfants décédés dans l’explosion survenue dans le camp de réfugiés de Jabaliya samedi.

Israël affirme ne pas être à l’origine de ce raid, mais les sources palestiniennes assurent qu’elle ne peut pas provenir d’ailleurs.

Ahmed Muhammed al-Nairab, 11 ans 

Ahmed Muhammed al-Nairab (11 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Ahmed Muhammed al-Nairab (11 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Ahmed Muhammed al-Nairab figure parmi les quatre enfants décédés samedi lorsque des avions de chasse israéliens auraient frappé le camp de réfugiés de Jabaliya.

Ahmed Walid Ahmed al-Farram, 16 ans

Ahmed Walid Ahmed al-Farram (16 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Ahmed Walid Ahmed al-Farram (16 ans) a été tué le 6 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Ahmed Walid Ahmed al-Farram figure lui aussi parmi les quatre enfants décédés samedi lorsque des avions de chasse israéliens auraient frappé le camp de réfugiés de Jabaliya.

Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), le taux de chômage élevé, les coupures d’électricité régulières et l’eau contaminée sont le lot du camp.

Muhammed Iyad Muhammed Hassouna, 14 ans

Muhammed Iyad Muhammed Hassouna (14 ans) a été tué le 6 août 2022 par une frappe aérienne israélienne à Rafah dans le Sud de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Muhammed Iyad Muhammed Hassouna (14 ans) a été tué le 6 août 2022 par une frappe aérienne israélienne à Rafah dans le Sud de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Muhammed Iyad Muhammed Hassouna (14 ans) a été tué quand une frappe aérienne israélienne a touché son domicile à Rafah, dans le Sud de la bande de Gaza.

Adeeb Ahmad, témoin oculaire de cette frappe, rapporte à MEE qu’au moins huit personnes ont été tuées dans ce raid.

« La maison a été frappée sans avertissement préalable », précise Ahmad. « Les maisons sont surpeuplées ici, logeant sept à huit personnes chacune, et elles sont proches les unes des autres, alors lorsqu’une maison est touchée, plusieurs maisons autour sont impactées. »

Fatma Aaed Abdulfattah Ubaid, 15 ans

Fatma Aaed Abdulfattah Ubaid (15 ans) a été tuée le 7 août 2022 par une frappe aérienne israélienne à Beit Hanoun, dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Fatma Aaed Abdulfattah Ubaid (15 ans) a été tuée le 7 août 2022 par une frappe aérienne israélienne à Beit Hanoun, dans le Nord de la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Fatma Aaed Abdulfattah Ubaid fait partie des neuf enfants tués en l’espace d’une demi-heure, peu avant l’annonce du cessez-le-feu dimanche. 

L’adolescente a été tuée à Beit Hanoun, dans le Nord de la bande de Gaza.

Ahmed Yasser Nimr al-Nabahin, 9 ans

Muhammed Yasser Nimr al-Nabahin, 12 ans

Dalia Yasser Nimr al-Nabahin, 13 ans

Muhammed (à gauche), Ahmed (au centre) et Dalia (à droite) : la fratrie a été tuée le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Bureij, dans la bande de Gaza (réseaux sociaux)
Muhammed (à gauche), Ahmed (au centre) et Dalia (à droite) : la fratrie a été tuée le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Bureij, dans la bande de Gaza (réseaux sociaux)

Une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Bureij dimanche a tué Yasser al-Nabahin et ses trois enfants, Muhammed Yasser Nimr al-Nabahin (13 ans, à gauche) ; Ahmed Yasser Nimr al-Nabahin (9 ans, au centre) ; et leur sœur, Dalia Yasser Nimr al-Nabahin (13 ans, à droite).

Muhammed Salah Nijm, 16 ans 

Muhammed Salah Nijm (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)
Muhammed Salah Nijm (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)

Une frappe aérienne imputée à Israël sur le cimetière de Falloujah dans le Nord de Gaza dimanche a tué cinq garçons assis près d’une tombe.

Muhammed Salah Nijm (16 ans) est au nombre des victimes.

Hamed Haidar Hamed Nijm, 16 ans

Hamed Haidar Hamed Nijm (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans le Nord de Gaza (réseaux sociaux)
Hamed Haidar Hamed Nijm (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans le Nord de Gaza (réseaux sociaux)

Hamed Haidar Hamed Nijm figure parmi les victimes du raid de dimanche sur le cimetière. Selon les explications fournies à MEE par un témoin oculaire, Mohammad Sami, quatre des garçons étaient cousins et le cinquième était leur ami.

« Ils venaient s’asseoir ici chaque jour », indique Sami. « C’est un endroit sûr. »

Jamil Nijm Jamil Nijm, 4 ans

Jamil Nijm Jamil Nijm (4 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)
Jamil Nijm Jamil Nijm (4 ans) a été tué le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)

Jamil Nijm Jamil Nijm est le plus jeune enfant tué lors de l’offensive d’Israël sur la bande de Gaza. Il n’avait que 4 ans.

Jamil Ihab Nijm, 13 ans

Jamil Ihab Nijm (13 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah, dans le Nord de Gaza (réseaux sociaux)
Jamil Ihab Nijm (13 ans) a été tué le 7 août 2022 dans une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah, dans le Nord de Gaza (réseaux sociaux)

Jamil Ihab Nijm est le quatrième enfant de la famille Nijm qui aurait tué dans la frappe aérienne de dimanche.

Nazmi Fayez Abdulhadi Abukarsh, 16 ans 

Nazmi Fayez Abdulhadi Abukarsh (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)
Nazmi Fayez Abdulhadi Abukarsh (16 ans) a été tué le 7 août 2022 dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le cimetière de Falloujah dans Nord de Gaza (réseaux sociaux)

Nazmi Fayez Abdulhadi Abukarsh (16 ans), un ami des garçons de la famille Nijm, a été tué dans la frappe aérienne sur le cimetière.

Hanin Walid Muhammed Abuqaida, 10 ans

Hanin Walid Muhammed Abuqaida (10 ans) a succombé à ses blessures le 8 août 2022. Elle avait été touchée dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya à Gaza (réseaux sociaux)
Hanin Walid Muhammed Abuqaida (10 ans) a succombé à ses blessures le 8 août 2022. Elle avait été touchée dans ce qui serait une frappe aérienne israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya à Gaza (réseaux sociaux)

Hanin Walid Muhammed Abuqaida a été blessée dans une frappe aérienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya dimanche et a succombé à ses blessures lundi.

Elle avait 10 ans.

Layan al-Shaer, 10 ans

Layan al-Shaer, 10 ans, a succombé à ses blessures le 11 août à la suite d’une frappe aérienne israélienne présumée sur le camp de réfugiés de Jabalia à Gaza (réseaux sociaux)
Layan al-Shaer, 10 ans, a succombé à ses blessures le 11 août à la suite d’une frappe aérienne israélienne présumée sur le camp de réfugiés de Jabalia à Gaza (réseaux sociaux)

Layan al-Shaer est décédée le 11 août après avoir succombé à ses blessures.

La fillette de 10 ans de Khan Younès, dans le Sud de la bande de Gaza, a été transférée à l’hôpital al-Makassed à Jérusalem-Est occupée le 9 août alors que son état de santé se détériorait en raison d’une blessure à la tête subie lors des bombardements israéliens.

Elle a été touchée par des éclats d’obus qui ont endommagé des zones vitales de son cerveau.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.