Aller au contenu principal

Laylat al-Qadr : la nuit la plus sainte de l’islam en cinq questions

Middle East Eye s’intéresse à la nuit au cours de laquelle le Coran aurait été révélé au prophète Mohammed selon les musulmans
Un pèlerin musulman prie à La Mecque, en Arabie saoudite (Reuters/Ibraheem Abu Mustafa)
Un pèlerin musulman prie à La Mecque, en Arabie saoudite (Reuters/Ibraheem Abu Mustafa)

Pour les musulmans, le Ramadan, le neuvième mois du calendrier islamique, est particulièrement vénéré et sert de période de profonde réflexion spirituelle. Les dix derniers jours du mois revêtent une importance particulière pour les croyants, qui tentent de multiplier et d’intensifier leurs actes de culte. 

Laylat al-Qadr, qui signifie en arabe « nuit du décret » ou « nuit du pouvoir », tomberait durant les dix derniers jours du Ramadan. Pour les musulmans, c’est le jour le plus saint de toute l’année.

Middle East Eye répond à quelques questions sur cette fête religieuse.

Qu’est-ce que Laylat al-Qadr ?

Laylat al-Qadr est la nuit la plus sainte de l’année pour les musulmans, qui croient que c’est à ce moment que les premiers versets du Coran ont été révélés au prophète Mohammed. 

Les avis des intellectuels musulmans diffèrent sur la signification exacte de Laylat al-Qadr : le mot peut être interprété de différentes manières. Pour certains, « Qadr » signifie « destin » ou « décret » car c’est la nuit où le destin de chaque individu a été déterminé. 

Une assemblée de fidèles musulmans prie à Karachi, au Pakistan (Rizwan Tabassum/AFP)
Une assemblée de fidèles musulmans prie à Karachi, au Pakistan (Rizwan Tabassum/AFP)

Laylat al-Qadr est aussi parfois connue sous le nom de « nuit du pouvoir », car d’autres pensent qu’elle reflète la grandeur et l’importance de la nuit initiale au cours de laquelle le Coran a été révélé, et que tout acte d’adoration accompli cette nuit-là apporte une récompense plus grande que tout autre jour. 

Certaines interprétations soutiennent que Laylat al-Qadr peut se traduire par « nuit de la constriction », parce que les anges descendent sur terre et portent la louange des fidèles à Dieu. 

Pourquoi est-elle si importante ? 

Le caractère sacré de Laylat al-Qadr est mentionné dans le Coran, où il est dit que Laylat al-Qadr vaut mieux que mille mois. Les fidèles croient aussi que prier avec sincérité permettra le pardon de leurs péchés antérieurs. 

Quand a lieu Laylat al-Qadr ?

La nuit précise de Laylat al-Qadr n’est pas connue des musulmans ; selon les croyances islamiques, elle tombe l’une des nuits impaires des dix derniers jours du Ramadan. Cela signifie que ce sera le 21, 23, 25, 27 ou 29e jour du mois.

De nombreux intellectuels musulmans croient que le fait que le jour exact de Laylat al-Qadr ne soit pas spécifié est important car cela signifie que les fidèles s’efforceront d’accomplir des actes de culte tout au long des dix jours. 

Un Palestinien prie au mont des Oliviers avec pour toile de fond la vieille ville de Jérusalem et l’enceinte de la mosquée al-Aqsa (AFP/Ahmad Gharabli)
Un Palestinien prie au mont des Oliviers avec pour toile de fond la vieille ville de Jérusalem et l’enceinte de la mosquée al-Aqsa (AFP/Ahmad Gharabli)

Bien que la date exacte de Laylat al-Qadr ne soit pas connue, certains musulmans pensent qu’elle tombe souvent la 27e nuit du Ramadan. 

Les chiites croient eux aussi que Laylat al-Qadr tombe dans les dix dernières nuits impaires du Ramadan. Cependant, ils pensent qu’elle tombera très probablement le 19, le 21 ou le 23 du mois de Ramadan, le 23 étant le plus important. 

Quelle est la signification historique et spirituelle de cette nuit ?

Selon les croyances islamiques, les premiers versets du Coran ont été révélés au prophète Mohammed par l’intermédiaire de l’ange Gabriel à Laylat al-Qadr.

Après cette nuit, le prophète aurait continué à recevoir des versets du Coran pendant 23 ans. D’un point de vue islamique, la première parole de Dieu au prophète était un ordre : « Lis ».

Quiz du Ramadan : que savez-vous du mois sacré des musulmans ?
Lire

Les musulmans croient que le Coran est la parole directe de Dieu, qui a ensuite été transcrite par les compagnons et les disciples du prophète Mohammed. Le Coran est considéré comme des instructions divines pour l’humanité et les valeurs morales, sociales et spirituelles. 

Cette nuit revêt également une importance significative car les musulmans croient que le prophète Mohammed a dit qu’à Laylat al-Qadr, il y a plus d’anges qui viennent sur terre que celle-ci ne contient de roches. 

Certains croient que Laylat al-Qadr porte en elle le calme et la paix, à la suite de concepts tels que la lumière et les bénédictions qui sont associés aux anges qui descendent sur terre.

Par les supplications et la prière, les musulmans pourraient changer leur destin, ce qui signifie que beaucoup passeront leurs soirées en supplication.

Que font les musulmans à Laylat al-Qadr ? 

Beaucoup de musulmans passeront les dix derniers jours du Ramadan dans l’isolement, s’efforçant de tirer le meilleur parti de ce qu’ils croient être des jours bénis. 

Pendant ce temps, les fidèles éviteront de tomber dans le péché et prendront plus conscience de leurs pensées et de leurs actions. Beaucoup sacrifieront le sommeil la nuit et choisiront plutôt de prier volontairement. 

Les musulmans s’engageront dans des actes d’adoration, tels que prier, faire des supplications, faire acte de charité et réciter le Coran. Les musulmans sont encouragés à utiliser ce temps pour prier pour le pardon. 

Un Yéménite lit le Coran avec sa fille (AFP/Mohammed Huwais)
Un Yéménite lit le Coran avec sa fille (AFP/Mohammed Huwais)

Certaines personnes peuvent choisir de se distancier de toute distraction, telle que l’utilisation prolongée des réseaux sociaux ou des rassemblements sociaux, afin de se concentrer sur la spiritualité.

Les actes de culte accomplis en assemblée sont censés apporter une plus grande récompense pendant le Ramadan, de sorte que les musulmans s’efforceront de prier ensemble afin d’obtenir une récompense supplémentaire pour leur prière. 

Les mosquées seront généralement ouvertes pour l’itikaaf, la retraite pieuse durant laquelle certains musulmans choisissent de passer les dix derniers jours du Ramadan isolés dans la mosquée.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.