Aller au contenu principal

INTERVIEW – Yasser Louati : « Il y a une normalisation du discours islamophobe » en France

Alors que l’extrême droite a remporté 21,3 % des suffrages lors du premier tour de la présidentielle, MEE s’est entretenu avec Yasser Louati, défenseur des droits de l'homme, au sujet de l'islamophobie en France
« L’islamophobie ne fait qu’exprimer un racisme qui a muté. Il ne faut pas oublier qu’en France, toutes les populations qui ont été perçues comme différentes ou étrangères ont subi des injustices. » - Yasser Louati (AFP)

Le 23 avril dernier, les Français ont voté pour sélectionner deux candidats pour le second tour de l’élection présidentielle. Emmanuel Macron, leader du mouvement libéral En Marche ! a remporté le premier tour, suivi par Marine Le Pen, candidate du Front national, parti d’extrême droite.

Ce vote a été interprété par les analystes comme un besoin de changement et une crise des partis politiques traditionnels.

Pour la communauté musulmane, le premier tour a également reflété un autre problème au sein de la société française : « Le premier tour représente à lui seul 46 % de votes pour trois candidats qui ont des idées ouvertement islamophobes : Marine Le Pen, François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan », a expliqué à MEE Yasser Louati, défenseur des droits de l’homme.  

« On comprend bien qu’il y a une normalisation du discours islamophobe. »

D’où vient ce discours islamophobe employé par les candidats et que nous dit-il sur l’état de la société française ? Entretien avec Yasser Louati.