Aller au contenu principal

Assassinat du scientifique du Hamas en Malaisie : l’enquête avance

La police malaisienne a diffusé lundi 23 avril les portraits-robots des deux hommes soupçonnés d'avoir assassiné à Kuala Lumpur Fadi Mohammad el-Batch, un scientifique palestinien et membre du Hamas, et qu'elle recherche activement
La police malaisienne s'est lancée à la recherche des deux suspects dans le meurtre de l'ingénieur palestinien (Twitter)

El-Batch, 35 ans, a été tué par balles samedi 21 avril, tôt le matin devant une mosquée, par deux hommes armés circulant à moto et probablement liés à des services de renseignement étrangers, selon les autorités malaisiennes, citées par l’AFP.

La famille de la victime a imputé le crime au Mossad, les services secrets israéliens, une affirmation démentie dimanche par le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman.

Traduction : les portraits des hommes suspectés dans l’assassinat du professeur palestinien Fadi el-Batch ont été diffusés à tous les points de sortie du pays

La police malaisienne a diffusé les portraits-robots de deux suspects qui ont été vus en train d'attendre dans le quartier où vivait le Palestinien peu avant le crime. Ce dernier a été assassiné alors qu'il quittait son domicile pour se rendre dans une mosquée.

Les suspects sont deux hommes à la peau claire portant une courte barbe, dont l'un portait des lunettes et un casque noir et blanc. Le chef de la police de Kuala Lumur, Mazlan Lazim, a déclaré à l'AFP que ses services recherchaient activement les deux suspects. « Tous les points de sortie [du pays] ont été placés en alerte et les personnels ont eu pour instruction d'arrêter les suspects », a-t-il précisé.

Les suspects étaient probablement des « Européens liés à des services de renseignement étrangers »

Ahmed Zahid Hamdi, vice-Premier ministre malaisien

Le vice-Premier ministre malaisien, Ahmad Zahid Hamidi, avait indiqué le weekend dernier que les suspects étaient probablement des « Européens liés à des services de renseignement étrangers ». La victime était « un ingénieur électricien et un expert dans la fabrication de roquettes », avait affirmé pour sa part le ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama.

De son côté, l'ambassadeur palestinien en Malaisie, Anouar al-Agha, a annoncé dimanche le report des funérailles de Fadi al-Batch « jusqu'au parachèvement des procédures de coordination entre les parties malaisienne et égyptienne ». Al-Agha a affirmé « qu'il n'y a[vait] pas d'objection de la part du Caire concernant le transfert de la dépouille vers Gaza via le passage de Rafah ».

Le ministre de la Défense israélien, Avigdor Lieberman, s’était opposé au transfert du corps du scientifique palestinien de la Malaisie à Gaza pour y être enterré.