Aller au contenu principal

Les Égyptiens skient dans un nouveau centre commercial – tandis que l’économie du pays s’effondre

Tandis que des millions de personnes font face à des difficultés et une économie précaire, le Caire ouvre un nouveau centre commercial proposant du ski en intérieur, 21 cinémas et des magasins de luxe
Ski Egypt, la première piste de ski intérieure d’Afrique (Majid al-Futtaim)
Par

On y trouve la première piste de ski intérieure d’Afrique, 21 écrans de cinéma, des magasins Armani, Lacoste ou de la marque lancée par Cristiano Ronaldo. Les Égyptiens ont afflué dans ce Mall of Egypt, le plus grand centre commercial du pays, depuis son ouverture plus tôt ce mois-ci.

Cette nouvelle cathédrale de la consommation du Caire a toutefois ouvert à un moment où le pays souffre d’une inflation à deux chiffres et d’une politique d’austérité qui a plongé des millions de personnes dans la pauvreté.

Avec 165 000 mètres carrés dédiés au shopping, le Mall of Egypt a pour objectif « d’attirer des milliers de personnes, en offrant l’ultime expérience de divertissement et de shopping », selon la compagnie émiratie qui a construit le bâtiment.

Le centre se trouve dans la « Ville du 6 octobre », une banlieue de la capitale qui ne cesse de s’accroître et accueille également les quartiers généraux du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, des squats et des camps de fortune pour des réfugiés principalement irakiens et syriens.

Le projet, qui a coûté environ 377 millions d’euros, a été développé par Majid al-Futtaim, le promoteur émirati qui a fait construire des pistes de ski et des centres commerciaux à travers le Moyen-Orient.

Dans la nouvelle installation Ski Egypt (Twitter)

« Offrant une variété d’activités allant des sports extrêmes à des leçons pour débutants pour simplement se relaxer avec des amis dans un environnement enneigé, c’est LE lieu en Égypte », peut-on lire sur le site de Mall of Egypt.

Traduction : « Wow, Mall of Egypt, cet endroit est génial »

Les plans pour la construction du centre commercial ont commencé en 2012, quand – malgré la révolution – des investisseurs ont vu l’opportunité de cibler les Égyptiens plus riches, qui, effrayés par la situation politique, ont passé plus de temps dans les centres commerciaux plutôt que dans les boutiques en ville.

L’économie de l’Égypte se retrouve cinq ans plus tard dans une situation précaire, surtout depuis que le gouvernement a coupé les subventions et mis en place des mesures d’austérité proposées par le Fonds monétaire international (FMI).

Tandis que les réserves de devises étrangères s’épuisent, l’Égypte a dû accepter une aide d’environ 11 milliards d’euros de la part du FMI.

La livre égyptienne s’est depuis un peu redressée, mais l’inflation nette de janvier a atteint presque 30 % suite à l’augmentation des prix de l’import suite à la dévaluation.

Avec une monnaie plus faible, l’élimination des subventions et l’inflation grimpant en flèche, la plupart des Égyptiens se retrouvent avec peu, voire aucun, pouvoir d’achat.

La nourriture et les biens importés se font rares. Il y également eu mention de pénurie de sucre ou de lait pour bébé à travers le pays.

Plus de 27 % de la population vit déjà en dessous du seuil de pauvreté, et les analystes craignent que ces chiffres n’augmentent si l’économie ne se redresse pas rapidement.

Majid al-Futtaim prévoit à l’heure actuelle d’ouvrir un nouveau centre de ski en Arabie saoudite et à Oman.

La construction du Mall of Egypt (Flickr)

Traduit de l’anglais (original).