Aller au contenu principal

Yémen : des sécessionnistes sudistes manifestent massivement à Aden

Pour la deuxième fois depuis début mai, des manifestants favorables à une sécession du sud du Yémen ont défilé dans la ville portuaire d’Aden
Des manifestants favorables à une sécession du sud du Yémen ont manifesté dimanche 21 mai (Reuters)
Par

Plusieurs milliers de personnes, favorables à une sécession du sud du Yémen, ont manifesté dimanche dans la ville méridionale d'Aden, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Les manifestants, qui ont afflué de plusieurs provinces du sud, ont défilé à Aden en scandant « l'indépendance, c'est notre objectif » et en défendant une autorité parallèle créée récemment par des dirigeants autonomistes pour administrer le sud de ce pays déchiré par la guerre.

L'ancien gouverneur d'Aden, Aidarous al-Zoubaidi, limogé fin avril par le président Abd Rabbo Mansour Hadi, avait annoncé le 11 mai la mise en place d'un Conseil de transition du sud, placé sous sa présidence pour « diriger les provinces du sud et les représenter à l'intérieur et à l'extérieur » du pays.

Cette initiative a été dénoncée par le gouvernement du président Hadi, qui a fait d'Aden sa « capitale provisoire » et qui, soutenu par une coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite, est en guerre contre les rebelles Houthis qui ont pris le contrôle de larges parties du territoire yéménite, dont la capitale Sanaa.

Dans un communiqué publié à la fin de la manifestation, le Conseil de transition affirme « poursuivre la mission de libération » du Sud, qui était un État indépendant jusqu'en 1990, tout en soulignant que son action « n'est pas dirigée contre la légitimité du président Hadi ».

La guerre au Yémen a fait depuis l'intervention de la coalition en mars 2015 plus de 8 000 morts, majoritairement des civils, et de 44 500 blessés, selon l'ONU.