Aller au contenu principal

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU s’en prend à Emma Watson pour son soutien aux Palestiniens

Gilad Erdan ainsi que l’ancien ambassadeur Danny Danon se sont attiré les foudres des internautes après avoir critiqué la star de Harry Potter, qui a exprimé sa solidarité avec les Palestiniens
Emma Watson lors d’une avant-première du film Les Filles du docteur March, en 2019 à New York (AFP)
Emma Watson lors d’une avant-première du film Les Filles du docteur March, en 2019 à New York (AFP)
Par

Lundi, l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies s’en est pris à l’actrice Emma Watson après que la star de Harry Potter a partagé une image sur Instagram pour afficher sa solidarité avec les Palestiniens.

L’actrice qui a joué le rôle d’Hermione Granger a partagé une photo d’un rassemblement pro-palestinien avec le slogan « La solidarité est un verbe ». En légende, elle a repris une citation de l’activiste anglo-australienne Sara Ahmed : « La solidarité ne suppose pas que nos luttes sont les mêmes, que notre douleur est la même ou que notre espoir concerne un même avenir. »

« La solidarité implique un engagement et un travail, ainsi que la reconnaissance du fait que même si nous n’avons pas les mêmes sentiments, la même vie ou le même corps, nous vivons sur un socle commun. »

Gilad Erdan, ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, a critiqué les propos de l’actrice sur Twitter : « La fiction peut fonctionner dans Harry Potter, mais pas dans la réalité. »

« Dans le cas contraire, la magie utilisée dans le monde des sorciers pourrait éliminer les maux que représentent le Hamas (qui opprime les femmes et cherche l’anéantissement d’Israël) et l’AP (qui soutient le terrorisme). Je serais pour ! », a-t-il ajouté.

Sa réaction a été publiée peu de temps après l’intervention de Danny Danon, ancien ambassadeur israélien auprès des Nations unies, qui s’est également emporté contre Emma Watson.

« 10 points pour Gryffondor pour antisémitisme », a-t-il tweeté.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont critiqué les propos de Gilad Erdan et Danny Danon, que beaucoup accusent de « diminu[er] l’attention portée aux cas réels d’antisémitisme ».

Leah Greenberg, codirectrice exécutive d’Indivisible Project, un organisme à but non lucratif fondé en 2016 en réponse à l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, a décrit les propos de Danny Danon comme « une parfaite démonstration du procédé complètement cynique et de mauvaise foi consistant à transformer l’antisémitisme en arme pour empêcher les expressions les plus élémentaires de solidarité avec le peuple palestinien ».

Éric Cantona, Susan Sarandon, Bella Hadid… ces stars qui s’engagent pour les Palestiniens
Lire

« L’ancien ambassadeur israélien auprès de l’ONU qualifie Emma Watson d’“antisémite” pour avoir exprimé sa solidarité avec les Palestiniens. C’est au-delà de la parodie », a tweeté le présentateur britannique Mehdi Hasan.

L’activiste palestinien Mohammed al-Kurd, qui a joué un rôle crucial dans la sensibilisation de la communauté internationale aux expulsions forcées de Palestiniens dans le quartier occupé de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, a pour sa part répondu : « Pleurez plus fort, ça me fait rire. »

La publication d’Emma Watson sur Instagram compte actuellement près d’un million de mentions « J’aime » et plus de 88 000 commentaires. L’image a été initialement postée en mai par le Bad Activism Collective à la suite de la dernière offensive en date d’Israël contre la bande de Gaza, qui a entraîné la mort de plus de 250 Palestiniens.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.