Aller au contenu principal

La Turquie transforme une autre église byzantine en mosquée

Réputée pour ses mosaïques et ses fresques du XIVe siècle, l’église Saint-Sauveur-in-Chora d’Istanbul sera la sixième à être transformée en mosquée sous Recep Tayyip Erdoğan
« Les mosaïques et fresques de la Chora sont les plus beaux spécimens datant de la dernière période de la peinture byzantine [XIVe siècle] », indique le site officiel du musée de la Chora (Creative Commons)
« Les mosaïques et fresques de la Chora sont les plus beaux spécimens datant de la dernière période de la peinture byzantine [XIVe siècle] », indique le site officiel du musée de la Chora (Creative Commons)
Par
ANKARA, Turquie

Le gouvernement turc veut transformer une autre église emblématique de l’époque byzantine d’Istanbul, connue pour ses superbes fresques mosaïques du XIVe siècle, un mois après l’ouverture de l’emblématique Sainte-Sophie au culte musulman.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a signé vendredi matin un décret pour transférer la gestion de l’église médiévale de Saint-Sauveur-in-Chora à la Direction des affaires islamiques, afin qu’elle fonctionne désormais comme une mosquée.

L’année dernière, le Conseil d’État avait déclaré que le bâtiment de l’église de la Chora d’Istanbul avait eu, sous l’Empire ottoman et dans des circonstances juridiques spéciales, le statut de mosquée, et qu’il était de la responsabilité de l’État de préserver ce statut.

La décision avait créé un précédent et avait finalement convaincu une autre branche du Conseil d’État de rendre une décision similaire au sujet de Sainte-Sophie, un site classé au patrimoine mondial, en juillet.

Si cette transformation a été bien accueillie en Turquie, elle a été condamnée dans le monde entier.

Reconversion de Sainte-Sophie en mosquée : consécration de la nouvelle Turquie de l’AKP ?
Lire

Les églises de la Chora et de Sainte-Sophie ont une histoire commune, puisqu’elles ont toutes les deux été reconstruites à l’origine par l’empereur byzantin Justinien au VIe siècle. Les mosaïques et les fresques de renommée internationale représentant la vie de Jésus et de Marie ont été ajoutées au bâtiment au XIVe siècle après plusieurs reconstructions et agrandissements.

« Les mosaïques et fresques de la Chora sont les plus beaux spécimens datant de la dernière période de la peinture byzantine [XIVe siècle] », souligne le site officiel du musée de la Chora. « Les éléments stylistiques caractéristiques de ces mosaïques et de ces fresques sont la profondeur, les mouvements et les valeurs plastiques des figures et l’allongement des figures. »

Le bâtiment a été transformé en mosquée en 1511, plusieurs décennies après la conquête d’Istanbul en 1453. C’est le philanthrope américain et expert byzantin, Thomas Whittemore, qui a redécouvert les mosaïques de la Chora mais aussi de Sainte-Sophie dans les années 1930 et 1940.

Pendant plus de onze ans, son institut, le Byzantine Institute of America, a dégagé les mosaïques de la chaux dont elles avaient été enduites.

Sous Erdoğan, le gouvernement turc a reconverti quatre autres églises de l’époque byzantine appelées Sainte-Sophie dans les villes de Trabzon, Kırklareli, İznik et Edirne.

Les autorités semblent chercher à préserver les œuvres d’art, comme elles l’ont fait à Trabzon, en créant un cadre spécial de verre et de lumière permettant ainsi les prières islamiques, qui ne sont traditionnellement pas autorisées en présence d’iconographie.

Traduit de l’anglais (original).