Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : des internautes mettent en valeur leur « civilisation » face au racisme des médias

Alors que les journalistes occidentaux établissent des comparaisons tendancieuses entre les victimes ukrainiennes et moyen-orientales des guerres, des internautes soulignent quant à eux les splendeurs des cultures antiques
Une femme passe devant un bas-relief assyrien dans le musée de Bagdad, en Irak, en 2003 (Reuters)

Un des corollaires de l’invasion russe de l’Ukraine n’est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux : il s’agit du racisme qui ressort de la couverture médiatique des événements.

Le conflit, qui a débuté fin février, a provoqué le déplacement de plus de 2,3 millions de personnes jusqu’à présent, selon le secrétaire-général de l’ONU.

Leur calvaire a été couvert dans les moindres détails par les médias occidentaux, mais non sans controverse.

VIDÉO : La couverture médiatique occidentale des réfugiés ukrainiens « civilisés » critiquée
Lire

Dans diverses séquences télévisées devenues tristement célèbres, des journalistes et commentateurs politiques occidentaux ont tenu des propos soulignant la distinction supposée entre ces réfugiés et ceux qui fuient la guerre au Moyen-Orient et en Asie.

Par exemple, la correspondante de NBC News Kelly Cobiella a déclaré à l’antenne : « Ce ne sont pas des réfugiés de Syrie, ce sont des réfugiés de l’Ukraine voisine… Ils sont chrétiens, ils sont blancs, ils nous ressemblent beaucoup. »

Autre exemple, peut-être le plus viral : le correspondant de CBS News Charlie d’Agata a fait la distinction entre les combats en Ukraine, qualifiée de « civilisée », et des endroits comme l’Irak et l’Afghanistan.

Le journaliste a présenté ses excuses par la suite, mais l’utilisation du terme « civilisé », en particulier par opposition avec l’Irak qui est connu comme le berceau de la civilisation, continue à ulcérer sur internet.

Beaucoup ont dénoncé le vocabulaire utilisé par les journalistes et les politiciens pour décrire le conflit et la crise des réfugiés qu’il engendre.

Des internautes du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie ont partagé des photos soulignant les contributions de leur pays à la civilisation humaine, souvent accompagnées de commentaires ironiques, et ont fait naître une tendance particulièrement populaire.

« Non civilisé »

Les hashtags en anglais #civilised et #uncivilised ont été utilisés pour souligner un éventail d’éléments allant des vêtements traditionnels à l’architecture historique, en passant par les inventions. 

Ce faisant, ces internautes espèrent contrecarrer les préjugés et la calomnie visant les réfugiés du Moyen-Orient, qu’ils estiment généralisés dans les médias.

Traduction : « Bienvenue en Irak. Plus de 7 000 ans de civilisation. #Irak #UNCIVILIZED #uncivilised

Les représentations de l’Irak constituent un thème récurrent dans ces tweets : les cités-États puis les empires formés entre l’Euphrate et le Tigre datent d’il y a 7 000 à 8 000 ans.

« Bienvenue en Irak. Plus de 7 000 ans de civilisation », écrit Adnan Alsalihi, originaire d’Erbil, accompagnant son tweet d’une photo de sculpture babylonienne et de représentations artistiques de l’architecture mésopotamienne antique.

Qui est « non civilisé » ?

Traduction : « Voici quelques inventions des non civilisés (#UNCIVILIZED) : la roue, l’écriture cunéiforme, l’arithmétique, la géométrie, les maths, la médecine, les bibliothèques, les réseaux de routes, la domestication des animaux, la roue à rayons, le zodiaque, l’astronomie, le métier à tisser, la charrue, le système juridique, la fabrication de la bière, 🍻 etc. #Mésopotamie 🌞 »

Une autre internaute, Mariam, a partagé des images de motifs géométriques ornant des bâtiments de la capitale syrienne, Damas.

D’autres ont réfuté l’idée que ceux qui fuient les conflits au Moyen-Orient sont moins éduqués que les Ukrainiens et ont affiché leurs propres diplômes.

Une tendance parfois critiquée

Si la plupart des tweets sont plutôt légers, visant à exposer l’analyse infondée diffusée par les médias, certains remettent en question la nécessité de cette tendance.

« Nous n’avons pas à prouver que nous sommes civilisés à quiconque », écrit un internaute sur Twitter.

https://twitter.com/_hanooni_/status/1499290218775695360?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E149929021877569536

Traduction : « Cette tendance “uncivilized” est insupportable »

« Cette tendance “uncivilized” est insupportable », écrit quelqu’un d’autre, exprimant ce sentiment.

Pour ses détracteurs, les gens n’ont pas à répondre au racisme en essayant de convaincre les « racistes » de leur propre humanité. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.