Aller au contenu principal

Coupe du monde : l’alcool toujours disponible dans les stades pour ceux... qui y mettent le prix

Bière, vins ou spiritueux sont toujours disponibles dans les forfaits de luxe, où un siège pour un match commence à 950 dollars
Un supporteur de foot déguste une bière à l’occasion de l’ouverture du FIFA Fan Festival au parc al-Bidda de Doha au Qatar, le 19 novembre 2022 (AFP)
Un supporteur de foot déguste une bière à l’occasion de l’ouverture du FIFA Fan Festival au parc al-Bidda de Doha au Qatar, le 19 novembre 2022 (AFP)
Par

Il existe une faille dans l’interdiction des ventes de boissons alcoolisées dans le périmètre des stades de la Coupe du monde par le Qatar. Mais il faut, pour en profiter, être prêt à débourser des milliers de dollars en loges privées.

L’alcool est en effet toujours disponible dans les forfaits de luxe, où un siège pour un match commence à 950 dollars, bière et vin inclus. Le prix de ce même billet grimpe jusqu’à 9 100 dollars par personne pour les demi-finales et les finales.

L’offre de base pour les spectateurs qui paient 3 050 dollars pour un forfait « business » comprend de la bière, du vin, des spiritueux et des cocktails, et une autorisation pour se rendre au bar pendant la mi-temps

Les boissons alcoolisées proposées dans les forfaits de luxe ne se limitent pas à la bière Budweiser, dont la vente était initialement autorisée jusqu’à trois heures avant les matchs et une heure après, dans les zones délimitées autour de chaque stade.

Mais l’offre de base pour les spectateurs qui paient 3 050 dollars pour un forfait « business » comprend de la bière, du vin, des spiritueux et des cocktails, et une autorisation pour se rendre au bar pendant la mi-temps.

Les supporteurs qui déboursent 4 950 dollars au bar le « Pearl Lounge » pour un match ont à leur disposition des sommeliers et des spiritueux de qualité.

Dix matches à 34 300 dollars

Payer 34 300 dollars pour dix matches (dont une demi-finale et la finale) permet au spectateur de compter sur les apparitions de célébrités et un « présentation gastronomique » en six plats selon l’organisateur Match Hospitality.

Le revirement abrupt du Qatar sur la vente de bière est un retour à la réalité pour les supporteurs qui ne sont pas habitués à acheter de l’alcool dans le Golfe, généralement réservé aux espaces fréquentés par l’élite.

Au Qatar, la consommation d’alcool dans les lieux publics est illégale et chère dans les hôtels et clubs agréés où on peut en acheter. Une pinte de bière peut coûter 18 dollars.

Qatar 2022 : la vente de bière sera autorisée trois heures avant le coup d’envoi des matchs
Lire

Selon une source qui s’est confiée à Reuters sous couvert d’anonymat, la décision d’interdire les ventes de bière a été prise par crainte d’offenser les supporteurs de la région.

« Un grand nombre de supporteurs du Moyen-Orient et d’Asie du Sud assistent à la Coupe du monde et l’alcool ne joue pas un si grand rôle dans leur culture », explique cette source à Reuters.

« Le raisonnement était le suivant : pour de nombreux supporteurs, la présence d’alcool ne serait pas vécue comme une expérience appréciable », a-t-elle ajouté.

Mais pour ceux qui dépensent beaucoup d’argent lors de la compétition, cela ne semble pas être un problème.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.