Aller au contenu principal

Un nouveau sondage montre que les Américains ont une meilleure opinion des Palestiniens

Selon le Pew Research Center, les jeunes adultes et les démocrates ont une meilleure image des Palestiniens que des Israéliens
Des manifestants pro-palestiniens rassemblés à Washington pour commémorer le 74e anniversaire de la Nakba, le 15 mai 2022 (MEE/Umar Farooq)
Par
WASHINGTON, États-Unis d’Amérique

Un sondage du Pew Research Center montre que les Américains ont une meilleure opinion des Palestiniens et du gouvernement palestinien ; les jeunes américains et les démocrates ont même une meilleure image des Palestiniens que des Israéliens.

Il s’agit du dernier indicateur de l’évolution de la perception du conflit israélo-palestinien chez l’opinion publique américaine.

Publiée jeudi, l’enquête montre que, depuis 2019, le nombre d’Américains ayant une bonne image du peuple palestinien a augmenté de 8 %, tandis qu’on constate une augmentation de 9 % de l’image positive de leur gouvernement.

Si en général, les Américains continuent à avoir une meilleure image d’Israël que de la Palestine, un examen plus approfondi des différentes tranches d’âge montre un soutien considérable en faveur des Palestiniens.

Parmi les répondants de moins de 30 ans, 61 % ont une image positive du peuple palestinien et 56 % des Israéliens. En comparaison, 78 % des répondants de plus de 65 ans ont une image favorable des Israéliens.

Un changement radical transforme l’opinion américaine vis-à-vis d’Israël
Lire

De même, bien que la marge soit très faible, plus de jeunes adultes (35 %) ont une opinion positive du gouvernement palestinien que du gouvernement israélien (34 %). 

Par ailleurs, l’institut de sondage Pew fait remarquer qu’il n’a pas défini ce à quoi l’expression « gouvernement palestinien » faisait référence. La Cisjordanie occupée par Israël est actuellement gouvernée par l’Autorité palestinienne, tandis que Gaza est administrée par le Hamas.

Ce sondage est le dernier signe en date, et le plus substantiel, de l’évolution de l’opinion vis-à-vis des Palestiniens et Israéliens dans le pays ces dernières années.

Pendant des décennies, Israël a bénéficié d’un énorme soutien à la fois au Congrès américain et à travers le pays et, depuis sa création après la Seconde Guerre mondiale, il est le plus proche allié des États-Unis au Moyen-Orient.

Mais ces dernières années, un nombre croissant d’Américains critiquent le pays. Un sondage publié le mois dernier par l’Université du Maryland conclut que moins de 1 % des répondants considèrent Israël comme l’un des deux principaux alliés des États-Unis.

L’année dernière, après l’offensive israélienne du mois de mai sur Gaza qui a tué plus de 260 Palestiniens, Human Rights Watch a publié un rapport qui affirme qu’Israël est coupable d’apartheid. Selon un sondage du Jewish Electorate Institute, un quart des électeurs juifs américains considèrent Israël comme un État d’apartheid.

Critiques croissantes d’Israël de la part des démocrates

Selon le sondage Pew, la différence d’opinion ne se limite pas au fossé des générations. Chez les démocrates, 64 % disent avoir une bonne opinion des Palestiniens, tandis que 60 % disent avoir une bonne opinion des Israéliens.

Chez les républicains interrogés, 78 % ont une bonne image des Israéliens et seulement 37 % ont une bonne image des Palestiniens.

Comment Ilhan Omar change la façon dont les Américains parlent d’Israël
Lire

Ces dernières années, plusieurs législateurs démocrates ont exprimé des critiques à l’égard d’Israël, rompant un consensus politique de longue date à Washington concernant le soutien bipartisan à Israël.

Cette évolution n’a pas encore engendré de véritable changement politique, mais plusieurs législateurs ont publié des communiqués critiques, envoyé des lettres d’inquiétude à l’administration Biden et présenté des projets de loi visant à limiter l’aide américaine à Israël.

Israël continue de recevoir 3,8 milliards de dollars d’aide militaire annuelle de Washington et a même reçu cette année un milliard de dollars supplémentaires pour financer son système antimissile, le Dôme de fer.

Le sondage Pew rassemble les réponses de 10 441 adultes américains et a été conduit entre le 7 et le 13 mars, plusieurs mois avant le meurtre de la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.