Aller au contenu principal

L’ancien patron du Mossad aurait révélé à sa maîtresse des informations sensibles 

La chaîne israélienne Channel 13 TV diffusera ce mardi une enquête sur la relation extraconjugale de l’ex-directeur du Mossad avec une hôtesse de l’air
Yossi Cohen a été à la tête du Mossad israélien de 2016 à 2021 (AFP)
Yossi Cohen a été à la tête du Mossad israélien de 2016 à 2021 (AFP)
Par

L’ancien directeur du Mossad, Yossi Cohen, a-t-il communiqué des informations sensibles à une « amie » intime ? C’est ce que laissent penser les révélations de la chaîne de télévision israélienne Channel 13 TV.

Traduction : « L’ancien chef du Mossad, Yossi Cohen, a-t-il révélé des secrets de sécurité à l’hôtesse de l’air avec qui il avait une liaison et à son mari ? L’enquête rapporte, pour la première fois, la version du mari. »

D’après l’enquête de ce média, l’ex-patron du renseignement extérieur israélien (2016-2021), Yossi Cohen, avait entamé « fin 2018 une relation amoureuse avec une hôtesse de l’air israélienne ». « Cohen parlait avec fierté, à l’hôtesse et à son mari, des activités secrètes du Mossad à travers le monde », ajoute Channel 13 TV. Cette dernière a interviewé Guy Shiker, une figure des marchés financiers en Israël et… époux de l’hôtesse de l’air.

Ce dernier témoigne : « [Yossi Cohen] est très bavard, il a commencé par m’informer que le Mossad était en relation avec le médecin d’un leader arabe connu ». Guy Shiker insiste : « Il nous a raconté beaucoup de choses, notamment sur le Mossad », évoquant même des révélations de Yossi Cohen sur sa propre gestion de ce service secret.     

« Ma belle », « ma princesse »

« Il m’a dit que quand il a été nommé à la tête du Mossad, il a, en l’espace de dix jours, congédié six hauts responsables parce qu’ils n’étaient pas fidèles au système [politique] et qu’ils étaient ‘’mauvais’’ », indique Guy Shaker. Yossi Cohen lui aurait encore révélé que les responsables limogés croyaient qu’il était leur « meilleur ami » quand ils étaient au même rang de responsabilités, mais que dès qu’il avait été nommé patron du Mossad, il les avait chassés « sans pitié ».

Ce mystérieux Monsieur « D » qui succède à Yossi Cohen à la tête du Mossad
Lire

La chaîne de télévision a souligné que Yossi Cohen avait réagi à ses révélations, se défendant d’avoir livré des secrets d’État ou des renseignements sensibles.

Ces révélations semblent être liées à la colère du mari de l’hôtesse de l’air, Guy Shiker, à l’encontre de l’ancien directeur du Mossad. Il a interpellé ainsi Yossi Cohen : « Tu es amoureux de ma femme, et ma femme est amoureuse de toi. Tu es en train de détruire une famille », ajoutant devant la caméra que l’ancien responsable envoyait des messages à son épouse en l’appelant « ma belle » et « ma princesse ».

En juin dernier, la même chaîne de télévision avait déjà évoqué cette relation entre Yossi Cohen et une hôtesse de l’air. Le média avait même indiqué que le procureur général Avichaï Mandelblit devait examiner une plainte après des soupçons de fuite d’informations sensibles par Yossi Cohen. Ce dernier avait également tout démenti. 

L’ancien patron du Mossad, qu’on appelle le « mannequin » en Israël à cause de son allure de play-boy, n’en est pas à sa première frasque. Il y a quelques mois, il lui a été reproché d’avoir fait des révélations à des médias sur le cambriolage de documents secrets, en 2018, dans la centrifugeuse souterraine iranienne de Natanz et d’avoir dit que le scientifique nucléaire iranien assassiné le 27 novembre 2020, Mohsen Fakhrizadeh, était dans le collimateur du Mossad depuis des années.

Pour rappel, Yossi Cohen a été la cible d’une enquête de la police pour avoir reçu 20 000 dollars, selon sa version « en cadeau », de la part du milliardaire australien James Packer, à l’occasion du mariage de sa fille. Mais il a affirmé avoir accepté cet argent après avoir consulté le conseiller juridique du Mossad, et a déclaré qu’il s’était engagé à rendre le « cadeau ».